Un usage clinique de la théorie des “carrefours des souffles” et des “quatre mers”

Il existe quatre grandes voies de circulation du Qi :

  1. La tête où le Qi se rassemble dans le cerveau
  2. La poitrine où le Qi se rassemble au poumon, dans la poitrine et la région de V13 Fei Shu
  3. L’abdomen où le Qi se réunit dans la région de V18,20,23 et dans le Chong Mai
  4. Les jambes où le Qi se rassemble dans la région de V57 Cheng shan 承山 et aux chevilles.

請言氣街 […] 故氣在頭者,止之於腦;氣在胸者,止之膺與背腧;氣在腹者,止之背腧,與沖脈於臍左右之動脈者;氣在脛者,止之於氣街,與承山踝上以下。取此者,用毫針,必先按而在久應於手,乃刺而予之。所治者,頭痛眩,腹痛中滿暴脹,及有新。痛可移者,易已也;積不痛,難已也。

À propos du « carrefour des souffles (氣街 qìjiē)1 […] Quand le souffle est à la tête, il loge (止 zhi)2 au cerveau3 ; quand le souffle est dans le thorax (胸 xiong) il loge des deux côtés de la poitrine (應 ying) et aux [points] shu du dos4 ; quand le souffle est dans le ventre, il loge aux [points] shu du dos ainsi que dans le chōngmài et dans les artères à gauche et à droite du nombril5 ; quand le souffle est dans les jambes, il loge au [point] Qì jiē (30E), au [point] Chéng shān (57V) ainsi qu’au-dessus de la cheville6.

Si l’on choisit [de traiter] cela, il faut employer des aiguilles fines (毫針 haozhen) ; on doit d’abord presser, attendre longtemps [le souffle] et seulement quand il répond sous la main on puncture afin de traiter7.

On traite [ainsi] les céphalées, les étourdissements et les syncopes, les douleurs au ventre, les plénitudes abdominales, les ballonnements soudains ainsi que les amas récents.

Ceux qui font mal et qui bougent sont faciles à guérir.

Les amas qui ne sont pas douloureux sont difficiles à guérir.

Ling Shu, chapitre 52 « Le souffle défensif » / Jiayi jing II-4 : « La cime et la racine primaire des douze méridiens »


1. Qìjiē désigne les régions de liaison des méridiens et des luò qui se situent à la tête, à la poitrine, au ventre et aux jambes. Qìjiē désigne aussi la région de l’artère fémorale et est un autre nom du point Qì chōng (30E).

2. Certains interprètent ce passage comme : « pour traiter on choisit… », d’autres comme : « le souffle se rassemble à… ».

3. Le commentaire du Taisu dit : « Le cerveau, c’est le carrefour des souffles de la tête, c’est pourquoi quand le souffle est la tête, il s’arrête à Bai hui (20DM) ». Le Leijing dit : « Toutes les moelles dépendent du cerveau, et celui qui agit en tant que rassemblement le plus élevé des souffles, c’est le carrefour des souffles de la tête ».

4. Le Leijing commente : « Les deux côtés de la poitrine s’appellent ying ; quand le souffle est dans la partie antérieure de la poitrine, il demeure dans les deux côtés de la poitrine (應 ying) : il s’agit d’une partie des méridiens yángmíng et shàoyīn. Quand il est dans la partie postérieure de la poitrine, il est aux [points] shu du dos. Il s’agit des points shu des organes du méridien taiyang de pied au-dessus de la 11ème vertèbre [dorsale] et du diaphragme ; ils sont tous le carrefour des souffles de la poitrine ».

5. Le Leijing dit : « Ce que l’on appelle les [points] shu du dos, ce sont pour le ventre tous les [points] d’organe du méridien taiyang au-dessous de la 11ème vertèbre [dorsale] et du diaphragme. Quant à ce qui circule dans la partie antérieure, ce sont les méridiens chongmai et shàoyīn, qui circulent ensemble au ventre, et l’artère des deux côtés du nombril ; c’est à dire aux [points] Huang shu (16R), Tian shu (25E), etc. Ils sont au carrefour des souffles du ventre ».

6. Le Leijing commente : « Ce que l’on appelle qìjiē, c’est un [point] du méridien yangming de pied, c’est à dire le point Qì jiē (30E). Cheng shan (57V), c’est un point du méridien taiyang de pied, il se situe au-dessus et au-dessous de la cheville ; ils sont tous également le carrefour des souffles du pied ».

7. Le Taisu dit : « Les méthodes de puncture du carrefour des souffles consistent toutes à appuyer longtemps pour savoir si les souffles “répondent à la main” soit par le [déclenchement] d’une douleur sous la main soit par le battement d’un vaisseau sous la main. Ensuite, il faut procéder à une tonification ou à une dispersion des souffles ».

Les trois canaux yang rejoignent la tête, les trois canaux yin de main rejoignent la poitrine et les trois canaux yin de pieds rejoignent l’abdomen.

Les “quatre mers” font référence à la réunion du Qi des douze canaux principaux qui comme l’eau des 12 fleuves principaux rejoint les mers.

  1. Le cerveau s’appelle la «mer des moelle». Du20 est situé en haut et Du16 en bas.
  2. Ren17 s’appelle la «mer du Qi». Du14 se situe à l’arrière et E9 à l’avant.
  3. L’estomac est appelé la mer de l’eau et des céréales. E30 est au-dessus et E36 au-dessous.
  4. Chong est la mer du sang. Ses points sont GI 8,9, V11, Du3 et E37,39.

Les «quatre mers» dominent la circulation du Qi et du sang dans tout le corps.

Nous savons que les 4 membres sont les branches et les racines et que le corps constitue le tronc.

Habituellement, quand nous traitons la maladie nous utilisation les points des 4 membres.

La théorie des carrefours du souffle et des 4 mers indique que les points du corps peuvent également contrôler la fonction des 4 membres.

Les points clés de ces voies de circulation du Qi ou “carrefours des souffles” et des «Quatre Mers» peuvent restaurer la fonction des canaux et des collatéraux et produire des effets spectaculaires sur les patients souffrant d’apoplexie et de paralysie partielle.

La méthode est la suivante:

  1. Pour traiter l’apoplexie et la paralysie de la face poncturez Du20, 16 et VB20.
  2. Pour traiter la paralysie de la poitrine poncturez les points Ren17, 14, E9 et V13.
  3. Pour traiter la paralysie de l’abdomen poncturez les points E36, E30 et V18,20,23.
  4. Pour traiter la paralysie du bas ventre et des membres inférieurs poncturez GI8,9, V11, Du3, E37,39 ainsi que les points V57, R3,6, V60,62.

Usage des points du tronc pour traiter les troubles des 4 membres chez maître Tung Jing-chang 董氏针灸

Tous les points du groupe Shuang Feng/ Double Phénix双凤穴 sont associés au feu et ont un très bon effet sur la régulation de la circulation sanguine.

Ils sont également efficaces pour traiter l’engourdissement et la douleur des mains et des pieds.

On les utilise en micro-saignée dans les cas de douleur, engourdissement, artériosclérose des mains et des pieds.

San Jin – 3 Metal 三金穴 traite la douleur du genou (ipsolatéralement).

Une réponse immédiate est observée dans le traitement des douleurs articulaires du genou, même en cas de trouble chronique.

Ce groupe de points renforce le cœur et soignent les genoux tout comme Nei Guan Pc 6 !

Jin Zhi – Jambes légères 精枝穴 traite la sensation de distension des jambes, les douleurs dans les jambes, la neuropathie.

Jin Lin – Foret de métal 金林穴 traite les douleurs dans les jambes, neuropathie, sciatique.

Un bon effet est observé dans le traitement de la douleur de la cuisse et de la sciatique.

Ding Zhu – Pilier du haut 顶柱穴 traite la douleur du bas du dos, l’entorse lombaire aiguë et la douleur thoracique à la respiration.

Similaire à JinLin, il est également indiqué dans la douleur de la cuisse.

Selon la théorie des correspondances holographiques, les points ci-dessus sont indiqués dans les maladies de la jambe, de la cuisse et du bas du dos.

Shuang He (Rivières jumelles) 双河穴 traite douleur des mains et des bras, des épaules et du dos.

Il est réputé efficace lorsque du sang noir sort.

Maitre Tung sélectionne les points du haut du dos pour traiter les maladies des membres inférieurs et les points du bas du dos et des fesses afin de traiter les maladies des membres supérieurs.

Cela démontre l’efficacité des points distaux du tronc pour drainer les canaux et la pertinence du modèle holographique.

SanJiang (3 Rivières) 三江穴 traite aménorrhée, métrite, entérite, entorse lombaire aiguë, douleur à la poitrine lors de la respiration et entérite aiguë.

Outre les indications ci-dessus, la fonction de Shuang He est incluse (douleur du bras, de l’épaule et du dos).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.