Camille Le Faucheur

On ne sort pas indemne d’une formation avec JSP. La Structure, la Forme et la Fonction sont modifiées. Comme dans toute rencontre, certainement, mais du point de vue de mon métier, c’est une rencontre déterminante. Quand on est mû par la curiosité, on accepte d’être modifié dans l’expérience qui se présente à nous. Ce qui me frappe, de retour au cabinet, face aux patients, c’ est la détermination qui est la mienne, l’effacement de certaines zones d’ombres qui passaient sous le joug d’une vague spiritualité ou du bon vouloir d’une énergie supérieure et intelligente, ou, une zone floue liée aux mouvements du vivant.

Bien-sûr, en soi ce n’est pas faux. D’ailleurs, si mon cabinet est ouvert depuis bientôt 10 ans, et que des patients s’y présentent, c’est que mon travail n’était pas si mauvais. Mais ce matin c’était différent.

« L’homme est entre ciel et terre » 1ère année de mtc. Ce qu’on oublie de dire c’est que le praticien est entre ciel et terre. Celui qui pose le menhir sur la terre des hommes a intérêt à entendre les étoiles. Nous sommes des architectes énergétiques. Nous sommes les garants de l’agencement naturel (d’une grande sophistication), du maillage du vivant dans l’homme.

Dans l’homme qu’est JSP, il y a quelque chose d’irrépressible. Une vérité qui ne peut pas rester méconnue. Et pourtant la plus grande application à la transmettre de manière fidèle et fiable. L’opportunité est donnée à chacun des stagiaires de s’approprier cette connaissance et de la faire rayonner. C’est un grand cadeau. Bien sûr, pour recevoir cet enseignement, j’ai dépensé de l’argent. Mais je ne pourrais pas dire que j’ai acheté cette formation. Il faudrait que cela ait une valeur pécuniaire, et je me garderais bien de l’exprimer avec des chiffres.

Je vais l’exprimer avec une profonde gratitude, une immense reconnaissance, et une application toute nouvelle dans le souffle de ma pratique.

Un grand merci pour avoir ouvert la porte,