Pourquoi l’étude du Quadrivium permet d’expliquer les théories du Huang Di Nei Jing

De nombreux experts en médecine chinoise considèrent le Huang Di Nei Jing comme une application directe des principes mathématiques exprimés par le Yi Jing. En termes de méthodologie, le Yi Jing est un système logique qui décrit en termes de fonctions l’ensemble des phénomènes manifestés dans le temps et l’espace grâce à l’usage du cadran solaire. Lorsque nous parlons du Yi Jing nous devons mentionner le gnomon chinois car il reflète magistralement la loi qui régit les mouvements du Ciel et de la Terre. En plantant un bâton dans le sol et en mesurant son ombre projetée sur le sol, …

Continuer la lecture

La proportion dorée et les Wu Xing

La géométrie est peut-être la plus élémentaire des sciences qui permettent à l’homme, par des processus purement intellectuels, de faire des prédictions (basées sur l’observation) sur le monde physique. La puissance de la géométrie, au sens de la précision et de l’utilité de ces déductions, est impressionnante et constitue une motivation puissante pour l’étude de la logique. H. M. S. Coxeter (1907-2003) La plupart des praticiens de médecine chinoise connaissent l’importance des Wu Xing dans la pensée classique. Ce qu’ils savent moins c’est que cette organisation de la pensée en catégories signifiantes repose sur des notions géométriques fondamentales. Toute la raison …

Continuer la lecture