Étiquette : huangdi neijing

Retour aux sources

Pourquoi l’étude du Quadrivium permet d’expliquer les théories du…

De nombreux experts en médecine chinoise considèrent le Huang Di Nei Jing comme une application directe des principes mathématiques exprimés par le Yi Jing.

En termes de méthodologie, le Yi Jing est un système logique qui décrit en termes de fonctions l’ensemble des phénomènes manifestés dans le temps et l’espace grâce à l’usage du cadran solaire.

Lorsque nous parlons du Yi Jing nous devons mentionner le gnomon chinois car il reflète magistralement la loi qui régit les mouvements du Ciel et de la Terre.

En plantant un bâton dans le sol et en mesurant son ombre projetée sur le sol, le théorème « Guogu » permet de définir les relations qu’entretiennent le Ciel et la Terre. Le théorème « Guogu » a joué le rôle fondamental de PIVOT CENTRAL dans la culture chinoise à travers les âges. Ce théorème s’énonce de la manière suivante : « En réunissant l’aire (mi) de la base (Guo) et l’aire de la hauteur (Gu) on engendre l’aire de l’hypoténuse. »

Lire la suite de “Pourquoi l’étude du Quadrivium permet d’expliquer les théories du Huang Di Nei Jing”
Retour aux sources

Les points-chaleur et points-eau du Huang Di Nei Jing

“Il y a 58 points chaleur et 57 points eau.” Su Wen Chapitre 58

“Il y a 57 points eau. 25 points eau situés sur cinq rangées du bas du dos, chaque rangée ayant 5 points, 20 points eau situés le long des 4 rangées de l’abdomen, chaque rangée compte 5 points, et 12 points eau situés au-dessus de la cheville interne.” Su Wen Chapitre 60

“Huangdi demanda: Pourquoi le Shaoyin possède-t-il une relation avec le rein? Et pourquoi le rein régule-t-il l’eau?
Qibo répondit: Le rein est situé dans la partie inférieure du corps, un lieu de rassemblement pour la majeure partie de l’eau. Les poumons sont liés au Taiyin et au Shaoyin (rein). Par conséquent, la racine de l’eau se trouve dans le rein et sa branche est le poumon. Le dysfonctionnement de ces organes peut entraîner une rétention d’eau.

Lire la suite de “Les points-chaleur et points-eau du Huang Di Nei Jing”
Retour aux sources

Qí Jīng Bā Mài dans le Huang Di Nei…

Cet article est basé sur les chapitres 39, 59, 60, 63 du Su Wen et les chapitres 16, 17,21,23,38, 62, 65, 80 du Ling Shu.

rèn mài (任脉)

Su Wen Chapitre 60

« Ren Mai commence en dessous de Zhongji (Ren 3), monte à la marge des poils pubiens, monte le long de la ligne antérieure de l’abdomen, passe par Guanyuan (Ren 4), atteint la gorge puis plus loin la joue et entre dans les yeux. Un dysfonctionnement du Ren Mai peut entraîner sept types de hernie différents chez l’homme, ainsi que des menstruations anormales, des leucorrhées, des masses abdominales et des ballonnements chez la femme. »

Ling Shu Chapitre 65

« Chong et Ren partent tous deux de l’utérus, remontent le long de la ligne médiane interne du dos et Chong est appelé la «mer des méridiens et des collatéraux». La branche superficielle monte le long de la ligne antérieure de l’abdomen jusqu’à la gorge, puis circule autour des lèvres. »

Lire la suite de “Qí Jīng Bā Mài dans le Huang Di Nei Jing : une réflexion classique (1ère partie)”