SYNTHÈSE D’UNE CONSULTATION

1ERE ETAPE : L’ ENQUÊTE. Après les 4 temps de l’examen nous devons :

1/ Classer les signes selon les BA GANG (yin/yang – li/biao – han/re – xu/shi). On peut rapidement dire s’il s’agit :

  • D’ un cas XU , d’un cas SHI
  • D’ une présence dominante de FROID ou de CHALEUR
  • Si le problème réside dans le BIAO ou dans le LI.
  • Si c’est une maladie YIN ou YANG.

2/ Savoir où se trouve la maladie

  • Dans un méridien (problème d’un côté du corps, localisation précise d’une douleur ou d’une tache, boutons…) – 6 Jing
  • Dans un organe (on est attentif aux symptômes et aux manifestations cliniques en correspondance avec le déséquilibre de l’organe : plénitude de poitrine, céphalée, pointe de la langue rouge…) – 5 Zang

3/ Vérifier s’il y a présence ou modification d’un climat interne ?

  • Vent (démangeaisons, spasme, mouvements  brusques vers le haut du corps, les problèmes de vent se rencontrent surtout dans la partie supérieure du corps)
  • Froid (douleur dans n’importe quelle partie du corps, raideur, stagnation, contractures, limitation articulaire)
  • Humidité (excès d’eau dans le corps, gonflements, œdèmes, endolorissement et engourdissements des membres, des muscles, des articulations, lourdeur, les vertiges en se levant)
  • Chaleur (agitation, rougeur, sensation de chaleur, de brûlure, des inflammations, des saignements : la chaleur dérange les vaisseaux sanguins…)

4/ Connaitre l’état des les liquides organiques ( Sang, Jin Yé, Yin, Jing ) et la présence de liquides pathogènes : crachats, mucosités, tan.

5/ Connaitre le contexte émotionnel du patient : les 7 facteurs émotionnels (la joie, la colère, le ressassement, la mélancolie, le chagrin, la peur, la frayeur) sont toujours déstabilisants, qu’ils soient excessifs ou non vécus. Toutes ces émotions provoquent des situations de vide par blessure, un ralentissement de la circulation du Qi et du sang et des douleurs dans tout le corps.

Il est aussi important de faire attention aux habitudes de vie et aux habitudes alimentaires. Les chocs, le stress, le surmenage, le manque d’exercice physique, la sédentarité sont aussi des facteurs de maladie : trop de travail blesse le QI et le Sang, trop peu d’activités blessent le YANG et fait stagner le Qi et le Sang (des troubles cardiaques peuvent apparaître chez des personne sédentaires, assises toute la journée).

Enfin, les facteurs héréditaires doivent être intégrés au tableau final. Pour récolter toutes ces informations, il est important de dialoguer avec la personne, de l’écouter attentivement et de s’adapter à la situation présente.

2EME ETAPE : LE DIAGNOSTIC

1/ LE DIAGNOSTIC DOIT ETRE POSE, CLAIR ET PRÉCIS. Vous devez identifier les canaux dysfonctionnels.

2/ DÉFINIR LES PRIORITÉS ET ALLER A L’ESSENTIEL. Le but absolu est de rétablir l’équilibre YIN YANG, droite et gauche, haut et bas, devant et derrière.

Il faut prendre du recul sur le patient et sur tous les signes récoltés pendant les 4 temps de l’examen. Quand on part trop dans le détail, on perd la vue globale. Il est essentiel de rester dans la globalité. Nous devons répondre ensemble à la question : quelle est la chose la plus importante aujourd’hui pour ce patient ?

Il n’est pas nécessaire de tout vouloir régler de suite. N’oublions pas que le principe de traitement consiste en réalité à donner une direction (Fang) au patient.

3EME ETAPE : LE CHOIX DES CANAUX ET DES POINTS

Nous avons posé le diagnostic et fait le choix d’un principe de traitement qui englobe l’essentiel du déséquilibre. Les indications des points doivent correspondre au principe de traitement et la connaissance du trajet et de la symptomatologie des canaux permet de faire un choix judicieux. Le choix des points doit viser à ramener l’équilibre dans une logique globale de mise en circulation car tous les canaux sont interconnectés, tous les points sont en relation les uns avec les autres.

Il existe des milliers de formules toutes faites dans les livres, des combinaisons pour chaque déséquilibre mais chaque patient est différent d’un autre. Aussi il est essentiel de comprendre pourquoi on choisit tel ou tel point et savoir construire sa propre formule sur la base de la mise en application de principes logiques.

Dans tous les cas il est bon de ne pas oublier les grands points incontournables. Par exemple, 4GI traite tous les problèmes du visage, 7P traite la toux, 12RM traite les problèmes d’estomac, 6PC traite les nausées, le hoquet, 36E traite tous les cas de faiblesse.

Les SI ZONG XUE, les 4 points de commande sont toujours pertinents :36E ZU SAN LI agit sur le Zhong Jiao, l’abdomen, le système gastro-intestinal, 40V WEIZHONG agit sur la zone dorso-lombaire, 7P LIEQUE agit sur la tête, le cou, la nuque et le thorax, 4GI HEGU agit sur le visage, la bouche. On peut leur ajouter 6PC NEIGUAN qui agit sur le COEUR, la poitrine, les poumons, et 6Rte SANYINJIAO qui agit sur la vessie, les organes génitaux.

Maitre Zhang Wenchun affirme qu’avec 5 aiguilles nous pouvons régulariser tout le corps : 20DM BAI HUI, 23DM SHANG XING, 5TR WAI GUAN ou 4GI HE GU, 36E ZU SAN LI, 3R TAI XI.

Si vous n’obtenez pas de résultats c’est que les points sont mal choisis ou mal localisés, la profondeur de poncture est inadéquate, l’arrivée du Qi et les manœuvre de tonification / dispersion n’ont pas été atteintes.

La puncture sera efficace si l’on se concentre sur l’action subtile du Qi, si l’on pose l’intention dans l’aiguille et que l’on dirige le Qi par la pensée. Nous pouvons aussi manipuler doucement les aiguilles si on y met l’intention. Si vous piquez HE GU pour traiter une céphalée par exemple, alors vous devez penser à la tête du patient et à l’effet thérapeutique du point.

Enfin, il n’est jamais nécessaire de travailler en force, on peut atteindre la profondeur en douceur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.