Renforcement et réduction par la fermeture rapide ou lente du point dans le Ling Shu

Le chapitre 1 du Ling Shu révèle les trois faits très importants suivants concernant la technique de poncture :

«L’application de la technique de poncture dépend de la différenciation du type de maladie.

La technique de renforcement est appliquée pour traiter les cas de déficience, la technique de réduction est appliquée pour traiter les cas d’ excès, la saignée des luo superficiels est appliquée pour éliminer la stagnation du sang et la technique de dispersion est utilisée pour traiter les excès de Qi pathogène ».

Cela indique clairement que l’application de la technique doit correspondre à la différenciation et que la technique reflète, incarne la différenciation. La différenciation est la condition préalable et déterminante pour l’application de la technique.

«l’effet curatif de la tonification et de la dispersion sera obtenu par l’application de la technique de poncture correspondante. »

Cela indique clairement que le renforcement et la réduction dépendent de l’application de la bonne technique d’aiguille.

Si les acupuncteurs comprenaient vraiment cette affirmation, alors l’électro-acupuncture, l’acupuncture au laser, etc, n’existeraient pas.

La méthode pour renforcer et réduire dans le Ling Shu Chapitre 1 concerne la vitesse d’insertion et de retrait de l’aiguille.

C’est l’une des techniques les plus couramment utilisées en clinique aujourd’hui, mais appliquée telle quelle elle est en contradiction avec d’autres théories consignées dans Huangdi Neijing !

Le Ling Shu au chapitre 19 dit : « Le Qi des quatre saisons affecte le Qi de l’homme. La technique d’acupuncture consiste à connaître la profondeur exacte des points au cours des différentes saisons. »

Cela indique clairement que la profondeur des points d’acupuncture varie selon les saisons.

Les chapitres 16, 61, 64 du Su Wen et les chapitres 2, 9, 19, 21 du Ling Shu contiennent des discussions détaillées sur la profondeur des points d’acupuncture à différentes saisons.

Il est clair que la première étape de l’application de la technique d’acupuncture consiste à insérer l’aiguille à la bonne profondeur sur un point d’acupuncture en fonction de la saison, puis à appliquer la technique de renforcement ou de réduction.

La vitesse d’insertion n’a pas d’importance. De plus, retirer ou insérer rapidement l’aiguille peut éventuellement blesser les tissus ce qui contrevient à la loi fondamentale de la technique d’acupuncture qui exige une pratique douce et sans danger.

Lorsque la pointe de l’aiguille a atteint la bonne profondeur du point la première étape de la poncture est remplie.

En d’autres termes, une fois que l’aiguille a atteint la profondeur appropriée, il est temps d’appliquer la technique de renforcement et de réduction.

Le Su Wen au chapitre 54 nous explique le processus de mise en œuvre des techniques de renforcement et de réduction : le point crucial de cette méthode est lié à la «fermeture lente ou rapide du point. »

Par exemple, la méthode de renforcement au moyen de « lent, puis rapide » consiste à retirer l’aiguille lentement puis à fermer rapidement le trou.

Ainsi, la vitesse de retrait de l’aiguille est relativement lente dans un cas de déficience.

Dans un cas d’excès, la vitesse de retrait de l’aiguille est relativement rapide par rapport à celle de la fermeture du trou.

Le Su Wen, chapitre 54 indique aussi que «le patient peut ressentir une sensation de chaleur sous l’aiguille après l’application de la technique de renforcement à un cas déficient. La sensation de chaleur est due au rassemblement du Qi correct. Le patient peut ressentir une sensation de froid sous l’aiguille après l’application de la technique de réduction à un cas d’ excès. »

Ces sensations sont subjectives et donc pas fiables pour déterminer le résultat du traitement. Le chapitre 9 de Ling Shu propose une autre méthode pour observer le résultat du traitement, à savoir le changement du pouls de Renying et de Cunkou.

Si le pouls de Renying ou de Cunkou représente une déficience, le pouls devient plus fort lorsque vous appliquez la technique de renforcement alors que « la taille du pouls reste aussi petite que précédemment ».

Si la force du pouls de Renying ou de Cunkou représente un excès, le pouls devient plus faible après l’application de la technique de réduction, tandis que « la taille du pouls reste la même que précédemment. »

Cette méthode est objective et fiable. En outre, s’il n’existe aucun changement dans la force du pouls, même si le patient dit se sentir mieux après le traitement, il doit être poncturé à nouveau, jusqu’à ce que le changement du pouls se manifeste.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.