Les 2 phases de la maladie selon le Dr Ryke Hamer

Ryke Hamer, né le 17 mai 1935 à Mettmann en Allemagne et mort le 2 juillet 2017 à Sandefjord en Norvège, ancien médecin très controversé, est l’inventeur de la nouvelle médecine germanique qui prétend guérir le cancer.

Il a découvert que la plupart des maladies comportaient deux phases: le conflit actif (sympathicotonie) et la phase de guérison (vagotonie).

Résultat de recherche d'images pour "le dr hamer en français"

La plupart des maladies commencent par un conflit émotionnel ou un choc. Certaines maladies peuvent avoir plusieurs déclencheurs accumulés au fil du temps, tels que la fibromyalgie ou le syndrome de fatigue chronique.

Comme preuve de sa théorie, le Dr Hamer dit pouvoir identifier sur un cliché du cerveau pris au tomodensitomètre (scanner) la zone précise qui a été marquée par l’émotion traumatisante, zone qui présente alors une anormalité qu’il appelle « foyer de Hamer ». Une fois la guérison bien enclenchée cette anormalité se dissoudrait. La médecine officielle n’a jamais reconnu l’existence de ces « foyers ».

Il y a trois manifestations de la maladie d’après Hamer :
♦ Symptômes constatés pour la première fois dans la phase active du conflit. Ces symptômes impliquent toujours des tissus endodermiques ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Endoderme ).
♦ Symptômes constatés en phase de guérison.
♦ Syndromes récurrents qui alternent entre les phases actives de conflit et de guérison ou conflits partiellement résolus.

Dans la phase active du conflit, la personne peut avoir des pensées obsessionnelles et des difficultés à dormir.
Si aucune résolution n’est trouvée, le cerveau perçoit ces symptômes (insomnie, pensée obsessionnelle, peur et anxiété) comme une menace sérieuse et enfouit le conflit dans le subconscient pour assurer sa survie à court terme.
Ces conflits subconscients peuvent durer des décennies.

Les manifestation actives du conflit incluent par exemple le cancer du poumon, l’ostéoporose, le cancer de l’estomac, l’adénocarcinome du sein, etc. La localisation du cancer correspondrait au type de stress psychologique vécu : conflit mère-enfant, perte de confiance en soi, dévalorisation, déception sexuelle, perte d’un enfant, etc.

Lorsqu’une résolution du conflit est trouvée, le corps entre en phase de guérison. Les cancers actifs en phase de conflit commencent alors à se dégrader, les microbes peuvent être cause d’infections …

Les symptômes de la phase de guérison ne commencent pas avec la résolution. Une nécrose ou une dégradation des tissus se produit mais elle est indolore. Par exemple, pendant la phase de conflit, des micro-lésions peuvent se former dans la gorge. Après résolution on observe des infections et un gonflement ou peut-être même une mononucléose.

Les symptômes de la première moitié de la phase de guérison (phase d’exsudation) sont : fièvre, gonflement, douleur, infections, manque d’appétit et nausée. Exsudation de pus, sang, mucosités, etc. Mains et pieds froids. Épuisement.

La phase de guérison est souvent qualifiée de «crise de guérison» et peut parfois être très désagréable.

Les cancers en phase de résolution ne sont pas vraiment des cancers, ils sont comparables à des ouvriers qui construisent un échafaudage pour réparer un bâtiment. Une fois les réparations terminées, l’échafaudage peut être démonté. Il est rare qu’un échafaudage viennent couper les alimentations en eau et en électricité du bâtiment mais néanmoins, la personne doit être suivie attentivement durant la phase de guérison, car une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Au milieu de la crise de guérison, l’œdème ou le gonflement cérébral atteint son apogée. La plupart du temps, il est inoffensif, mais il peut parfois être important et dangereux.

Cette phase dure généralement quelques heures. C’est ce qu’on appelle la crise épileptoïde, le moment de vérité comme l’appelle le Dr.Hamer. Vous pouvez rencontrer un ou plusieurs des symptômes suivants :
♦ Spasmes musculaires, chair de poule, frissons et / ou tremblements.
♦ Maux de tête.
♦ Sensations chaudes ou brûlantes dans le corps.
♦ Choc anaphylactique, vertiges, éruptions cutanées ou nausée.
♦ Désorientation ou perte de mémoire pouvant durer plusieurs jours.
♦ Crise d’épilepsie.
♦ Crise cardiaque, accident vasculaire cérébral ou anévrismes.

Après la crise, le corps entre dans la phase de cicatrisation. La personne se sent plus énergique, mains et pieds sont chauds, elle est sur le point de retrouver son état normal.

Les maladies chroniques sont souvent basées sur des conflits qui ne sont pas complètement résolus ou qui oscillent entre les phases active et de guérison du conflit.

Ce sont des syndromes comme la fibromyalgie, la fatigue chronique, l’arthrite, etc.

Les 2 phases de la maladie d’après le Dr Hamer

Conclusion

Selon le Dr Hamer il existerait cinq « lois » qui seraient inscrites dans le code génétique de tout organisme vivant :

La première loi est la « loi d’airain » qui stipule que le choc émotionnel agit en déclencheur parce que la triade émotion-cerveau-corps est biologiquement programmée pour la survie.

Les trois lois suivantes, concernent les mécanismes biologiques par lesquels la maladie se crée et se résorbe.

Quant à la cinquième qui est la « loi de quintessence », celle-ci postule que ce nous appelons « maladie » fait en réalité partie d’un programme biologique bien fondé, prévu par la nature afin d’assurer notre survie devant des circonstances adverses.

La conclusion globale est que la maladie a toujours un sens, qu’elle est utile et même vitale pour la survie de l’individu.

De plus, ce qui fait qu’un événement va déclencher ou non une réaction biologique (une maladie) ne serait pas sa nature (fausse couche, perte d’emploi, agression, etc.), mais la façon dont la personne le vit (dévalorisation, rancœur, résistance, etc.).

L’application des méthodes de Hamer est condamnée dans certains pays car jugée abusive et sans fondement scientifique.

Résultat de recherche d'images pour "La médecine sens dessus dessous : Et si Hamer avait raison ?"
Le Dr Hamer collectionne des diplomes universitaires auprès des facultés de Médecine dans certains Pays et des procès dans d’autres. Les auteurs étudient depuis de nombreuses années la méthode de Hamer. Ils nous l’expliquent dans cet ouvrage excellent, le seul de ce genre en France, qui a le mérite d’être compréhensible par tous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.