Le Qi Gong comme voie spirituelle

Le véritable art est toujours un art invisible.

Dois-je réaffirmer ici que le Qi Gong est une des branches thérapeutiques de la médecine Chinoise ? Les réseaux de circulation du Qi dans le corps sont les mêmes qu’en acupuncture. Le Qi Gong est basé sur les mêmes théories énergétiques du corps que la médecine chinoise. Une compréhension approfondie de ces théories et de ces circuits est donc nécessaire pour une pratique personnelle avertie, pour l’enseignement, pour la prescription d’exercices appropriés dans le traitement de certains troubles physiques ou psychosomatiques etc.

Il faut respecter la théorie des méridiens. Le mouvement est effectué selon le trajet du méridien et le point d’acupuncture. Il faut respecter la théorie du YIN et du YANG et des Wu Xing.

MAITRE ZHANG GUANG DE

Rappelons aussi que dans la tradition chinoise le Qi Gong est une pratique obligatoire pour évoluer dans les hauts niveaux de performance des arts martiaux.

Sa pratique régulière diminue le temps de sommeil de 1 heure à 3 heures par nuit, procure des effets dé-fatigants immédiats, produit une action tonifiante persistante et augmente l’endurance à l’effort physique et intellectuel. La physiologie est régie par les transformations de l’énergie. Le Qi Gong est un moyen efficace pour moduler la réponse au stress émotionnel. Il permet à l’individu une meilleure adaptation à son environnement et à sa relation aux autres.

De nombreux exercices de base pratiqués jadis exclusivement par des moines bénéficient aujourd’hui aux laïcs dans cette époque particulière d’ouverture des consciences que nous traversons aujourd’hui. Le Qi Gong est une voie royale de développement personnel et d’épanouissement spirituel.

Le principe fondamental du Qi Gong est celui des trois Régulations ou San Tiao :
TIAO SHEN     調身 = Régulariser le corps physique
TIAO XI             調息 = Régulariser la respiration
TIAO XIN          調心 = Régulariser le mental, le cœur

La pratique du Qi gong va au delà de ces trois régulations de base. Il existe une voie de transformation basée sur les 2 régulations supérieures :
TIAO QI        調氣 = Régulariser l’énergie
TIAO SHEN 調神 = Régulariser l’esprit, la conscience

Le corps, l’esprit et le souffle unifiés deviennent l’unique l’objet de l’attention et de l’observation du pratiquant. Aucune posture, aucune visualisation, aucune respiration particulière n’est alors imposée. A ce niveau de pratique fa forme corporelle disparaît et la conscience fait l’expérience de la Présence, du silence, de l’unité avec le Dao.

Le Travail Taoïste qui doit nous mener à cette expérience de l’unité possède essentiellement 3 aspects : la méditation assise, debout et en mouvement. Le but de ce travail est d’ établir une relation intime avec les énergies subtiles de l’univers.

Les enseignants de Qi Gong doivent comprendre et accepter leur rôle de guide et la responsabilité de passer, de transmettre cette connaissance dans un seul but : servir l’humanité.

Il vaut mieux allumer une seule et minuscule chandelle que de maudire l’obscurité

Derrière la technique, la pratique et ses bénéfices psycho-physiologiques  se cache la maîtrise de notre vie. Le Qi Gong nous donne le courage de changer, de découvrir ce que l’on est vraiment. Il serait dommage de ne faire que survoler les choses.

Il existe certains éléments qui bloquent le Qi dans le travail Taoïste. On peut citer par exemple :

  • Orgueil
  • Égoïsme
  • Ambition
  • Intolérance
  • Impatience
  • Hypocrisie
  • Exagération
  • Culpabilité
  • Colère
  • Négligence
  • Paresse
  • Trahison
  • Malhonnêteté
  • Jugement malsain

Si l’on reconnaît ces travers chez soi alors il faut les laisser se montrer sans craindre l’opinion des autres. Il faut les exprimer, les reconnaître (en criant, en riant etc …). Le piège le plus terrible est de s’interdire l’émotion. Comprenez bien que tous les troubles physiques viennent des émotions.

La philosophie Taoïste dit que la qualité la plus importante est la vertu. Elle se reconnaît par les services que l’on rend à l’humanité. La plus grande des vertus est la sincérité. Lorsque l’on est sincère, lorsque le Cœur s’ouvre, on reçoit toujours des réponses du monde subtil.

Vous vous souciez de voyager à l’extérieur, vous ne savez pas vous occuper de la contemplation intérieure. En voyageant à l’extérieur, nous cherchons dans les choses qui nous manquent; par la contemplation intérieure, nous trouvons à nous satisfaire en nous-mêmes. Cette dernière façon de voyager est parfaite, l’autre est imparfaite. Le parfait voyageur ne sait pas où il va. Le parfait contemplateur ignore ce qu’il a devant les yeux.

Lie zi (4ème s avant JC)

La méditation Taoïste consiste à observer et à contempler. On s’observe soi-même méditer, on se contemple, sans retenir les pensées. Le souffle peut être l’objet de la méditation. Le but est la transformation du Qi. Par la méditation nous cultivons un esprit calme et un cœur serein, nous apprenons à nous connaître et à accepter l’impermanence du monde manifesté.

La position des mains

Pour les femmes, le pouce de la main droite touche la pointe du majeur, le pouce gauche rentre dans l’anneau formé par la main droite et vient toucher la base de l’annulaire. Pour les hommes, c’est l’inverse.

La position des jambes 

Pour les femmes, jambe droite est pliée devant la jambe gauche. Pour les hommes, c’est l’inverse.

La position des yeux

Pour les femmes, les yeux sont fermés. La femme est Yin à l’extérieur et Yang à l’intérieur (à 99%). Le 1% qui manque est ce qui la sépare du monde spirituel.
Pour les hommes, les yeux sont entre ouverts. L’homme est Yang à l’extérieur et Yin à l’intérieur (à 99%). Le 1% pour l’homme, c’est pour garder la vigilance.

L’homme vient au monde spirituel par l’intellect, le mental. La femme vient au monde spirituel par le Cœur.

Il existe de nombreuses méthodes pour nous aider à dénouer nos blocages, comprendre nos mécanismes psychiques, libérer notre potentiel colossal caché au fond de nous et nous reconnecter à notre nature fondamentale.

Toutes ces méthodes nous demandent de nous servir de notre IMAGINAIRE, d’ avoir CONFIANCE car l’énergie suit notre VOLONTÉ. L’esprit n’est jamais séparé du corps physique. Pour agir sur le corps physique, pour LE LIBÉRER, le soigner, le guérir, il faut utiliser l’ outil qui a servi a créer les tensions, les obstructions et la maladie : LE MENTAL.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.