Le diagnostic en médecine chinoise classique – 1ère partie

Si le diagnostic est exact, que l’emplacement des points est précis et que la technique d’aiguille est habille, le résultat sera rapide et efficace. 

Maitre Tung (Dǒng Jǐng Chāng 董景昌) – Préface de son ouvrage de 1973

Le diagnostic facial dans le Huang Di Nei Jing

Huang Di : Quelles sont les lois du diagnostic?

Qi Bo : Les lois du diagnostic [sont les suivantes].

En règle générale, c’est à l’aube, avant que le yin qi ne commence son mouvement, avant que le yang qi ne soit dispersé, avant que les boissons et la nourriture ne soient consommées, avant que les vaisseaux ne soient remplis, lorsque le réseau des vaisseaux est équilibré, avant que le qi et le sang ne circulent de façon désordonnée, que l’on peut diagnostiquer un mouvement anormal dans les vaisseaux.

Pressez sur les vaisseaux [pour déterminer si leur mouvement] est agité ou calme et observez l’éclat de l’essence.

Maintenant, l’éclat de l’essence et les cinq couleurs sont le rayonnement du Qi.

Su Wen, chapitre 17

Les commentateurs célèbres du Huang Di Nei Jing discutent de la signification de l’éclat de l’essence. Par exemple Zhang Jiebin dit : «Observer l’éclat des yeux est diagnostiquer le Qi de l’esprit.»

Wu Kun déclare : «L’éclat de l’essence est l’esprit de l’essence dans la pupille des yeux ». Li Zhongzi dit : “L’essence des dépôts et des palais se retrouve dans les yeux et provoque son éclat radieux. On parle donc d’éclat de l’essence.”

Et pour Yao Shaoyu : «L’essence de l’esprit de tout le corps de l’homme se concentre dans les yeux. Observer l’essence, c’est observer l’éclat dans les yeux. »

Un [teint] rouge devrait ressembler [à la couleur] vermillon enveloppée de blanc; il ne devrait pas ressembler à de l’ocre.
Un [teint] blanc devrait ressembler à des plumes d’oie; il ne devrait pas ressembler au sel.
Un [teint] bleu-vert devrait ressembler au brillant du jade verdâtre; il ne devrait pas ressembler au bleu indigo.
Un [teint] jaune devrait ressembler à du réalgar enveloppé de gaze; il ne devrait pas ressembler à de l’argile.
Un teint noir devrait ressembler à la couleur de la laque; il ne devrait pas ressembler à l’aspect cireux de la terre.
Si l’apparence des cinq teintes est délicate et faible, la vie de cette personne ne durera pas longtemps.

Or, l’éclat de l’essence, c’est ce qui nous permet d’observer la myriade d’êtres, de distinguer le blanc du noir et d’investiguer le court et le long. Si le long est considéré comme court, si le blanc est considéré comme noir, dans ce cas l’essence a diminué.

Su Wen, chapitre 17

Il est intéressant de noter que sur les interprétations des spécialistes du Huang Di Nei Jing divergent souvent sur des sujets se rapportant au diagnostic différentiel.

Li Zhongzi déclare : “l’’éclat de l’essence apparaît dans les yeux, les cinq couleurs se manifestent dans le visage. [L’essence et les cinq couleurs] sont toutes des reflets du Qi.

Mais pour Ma Shi : “Les cinq couleurs sont régies par l’éclat de l’essence; l’esprit de l’essence se manifeste dans les cinq couleurs. Par conséquent, l’éclat de l’essence et les cinq couleur sont les reflets de mon propre qi. Les couleurs dites «désirées» et «non désirées» sont ici les couleurs des yeux, pas les couleurs du teint du visage .

Pour Zhang Zhicong : “Les cinq dépôts contrôlent la présence d’essence. Tant que l’essence est présente, on peut voir les innombrables êtres et distinguer le long du court.”

Nous avons vu dans un article précédent : https://medecinechinoiseclassique.fr/lholographie-du-visage-selon-le-chapitre-49-du-ling-shu comment déterminer si la maladie est bénigne ou grave en fonction des changements de couleurs selon le chapitre 49 du Ling Shu.

Une couleur bénigne 善 色 possède aspect brillant et indique un pronostic favorable. C’est un teint sain, non pathologique.
Une couleur maligne 惡 色 est une couleur sombre sans éclat et indique un pronostic défavorable. C’est un teint pathologique.

Si les couleurs s’étendent vers le haut alors la maladie s’aggrave. Si les couleurs s’étendent vers le bas, “comme des nuages qui se dissipent” alors la maladie s’améliore. Si les couleurs s’étendent de l’extérieur à l’intérieur alors la maladie progresse de l’extérieur vers l’intérieur. Si les couleurs s’étendent de l’intérieur à l’extérieur alors la maladie régresse de l’intérieur vers l’extérieur.

Nous trouvons également au chapitre 32 du Su Wen des éléments concernant le diagnostic et le traitement anticipé des maladies de chaleur.

Maladie de chaleur du foie, la joue gauche est d’abord rouge, maladie de chaleur du cœur, le visage est d’abord rouge, maladie de chaleur de la rate, le nez est d’abord rouge, maladie de chaleur des poumons, la joue droite est d’abord rouge, maladie de chaleur des reins, la partie inférieure de la joue est d’abord rouge.

Même si la maladie n’est pas encore exprimée, si l’on voit la couleur rouge, il faut poncturer, c’est ce qu’on appelle traiter la maladie avant qu’elle arrive.

Su Wen, chapitre 32

Lorsque le pouls et la couleur du teint correspondent le pronostic est favorable.
Bleu-vert + Xian (en corde)
Rouge + Hong (vaste)
Jaune + Huan (modéré)
Blanc + Fou (superficiel)
Noir + Chen (profond)

Si le pouls génère la complexion le pronostic est favorable (pouls Chen et couleur bleu-vert par exemple).
Si le pouls restreint la complexion le pronostic est défavorable (pouls Chen et couleur rouge par exemple).

Chez maitre Tung nous utilisons le diagnostic facial de la même façon.

Si le visage est jaunâtre nous sommes en présence d’une déficience de la rate et d’humidité. En cas d’hyperlipidémie, le teint est fané, jaunâtre, comme s’il n’était pas bien nettoyé.

Si le visage entier est rouge vif, c’est un excès de chaleur, de la fièvre, une hypertension artérielle, du feu du foie.

Si le visage est globalement rouge pâle et rouge carmin sur les deux os malaires, c’est un cas de vrai froid et de fausse chaleur.

Si le visage est globalement rouge pâle et rouge clair sur les deux os malaires, c’est de la chaleur vide (diminution de l’essence, du sang, des liquides organiques).

Si des rougeurs apparaissent entre les sourcils alors il y a de la chaleur dans le poumon avec toux, crachats jaunes, nez bouché ou écoulements jaunes, soif.

Si le canthus interne est rougeâtre alors c’est un feu du cœur avec agitation, sommeil dégradé, rêves abondants.

Si la zone du foie es t rougeâtre, c’est un feu du foie avec irritabilité.

Si la couleur rougeâtre apparaît sur l’extrémité du nez, c’est un de la chaleur dans la rate et l’estomac avec mauvaise haleine, troubles digestifs, selles sèches, constipation.

Si le visage entier est bleu-vert, il peut ds’agir d’une hépatite chronique, hépatomégalie, cirrhose, cancer du foie.

Si la couleur bleu ou violette apparaît sur la région du foie alors c’est maladie du foie, perturbation du qi du foie, la personne se soucie trop des petites choses sans importance.

La couleur Violette / bleu apparaît sur la paupière inférieure dans les cas de menstruations retardées, douleurs abdominales, douleurs au bas du dos, règles douloureuses (sang couleur sombre et caillots).

Un visage bleu et des lèvres bleues / violettes indique une maladie cardiaque / pulmonaire chronique.

Si le visage entier est blanc : déficience du sang (si le teint est sans éclat) du à des saignements (hémoptysie, selles sanglantes, urines sanglantes…), déficience du Qi , syndrome grippal (les 4 membres sont froids, crainte du froid).

Un teint blanc sur la région du foie indique une déficience du sang, avec sommeil agité, cauchemars, somnambulisme.

Si le teint est noir et brillant, avec du lustre, de l’éclat, c’est un cas bénin.

Si le teint est sombre, sec, sans éclat, c’est un teint morbide (maladie rénale, maladie chronique grave, défaut d’oxygénation du sang) .

Une couleur noire sur le coin externe de la bouche ou sur le menton est signe d’insuffisance rénale ou de maladie des reins.

Un teint noir et un gonflement des paupières inférieures indiquent une déficience des reins et une rétention d’eau.

La présence de cernes est le signe d’une hygiène de vie irrégulière (rester debout toute la nuit, manque de sommeil).

L’examen de la région entre les sourcils est souvent pertinente cliniquement : une couleur légère et brillante indique la présence de vent.

Une couleur profonde et sombre indique un syndrome Bi (froid et humidité).

On notera la présence d’un diagnostic fatal si la couleur rouge apparaît sur les joues avec la taille d’un pouce.

Le Su Wen dit que le patient mourra inévitablement bien que la maladie soit légèrement améliorée.

Si la couleur noire apparaît sur le front avec la taille d’un pouce, le patient mourra inévitablement même s’il n’a contracté aucune maladie.

Pour conclure cet article, voici un complément rarement utilisé en pratique clinique moderne mais qui mériterait votre attention :

Huangdi demanda : Je sais déjà que le souffle des cinq organes se manifeste sur le visage, [mais] que peut-on savoir [sur les organes] par les manifestations des parties du corps ?

Qibo répondit : Parmi les cinq organes et six entrailles, le poumon est leur dais (gai) [on connaît son état] par l’extérieur d’après la dimension des épaules et le degré d’enfoncement (xian) de la gorge (yanhou).

Huangdi dit : D’accord.

Qibo dit : Le cœur est leur général, le creux sus-claviculaire (quepen) est leur voie, on observe [l’état] intérieur [du cœur] à la taille de la clavicule et à l’appendice xiphoïde (hegan).

Huangdi dit : D’accord.

Qibo dit : Le foie exerce l’autorité de général, son rôle est d’observer l’extérieur, pour connaître [sa] solidité, il faut regarder la dimension des yeux.

Huangdi dit : D’accord.

Qibo dit : La rate gouverne la défense, son rôle est d’accueillir les céréales ; en regardant la qualité des lèvres et de la langue on connaît [sa] prospérité ou [sa] ruine.

Huangdi dit : D’accord.

Qibo dit : Le rein gouverne l’extérieur, il permet d’écouter au loin ; en regardant la qualité des oreilles, on connaît sa nature.

Huangdi dit : D’accord. J’aimerais entendre l’estimation des six entrailles.

Qibo répondit : Parmi les six entrailles, l’estomac est la mer, si le squelette est fort (2) , le cou grand et la poitrine large, les cinq céréales sont contenues.

A la longueur de la cavité nasale, on observe le gros intestin ; à l’épaisseur des lèvres et à la longueur du sillon naso-labial (renzhong) on observe l’intestin grêle.

Si les paupières inférieures sont grandes, la vésicule est violente ; si les narines sont ouvertes vers l’extérieur, la vessie est incontinente (louxie) (3).

Si l’arête du nez est surélevée au milieu, le triple réchauffeur exerce son contrôle (yue). Tout cela permet d’observer les six entrailles.

Si les trois divisions [du corps ou du visage] sont bien proportionnées, les organes (zang) sont dans une bonne entente et sains.

Ling Shu chapitre 29 « De la transmission des maîtres »

(1) C’est le titre du chapitre 47 du Ling Shu.
(2) Le Taisu écrit : yin (masses musculaires para-vertébrales)
(3) Ce que nous avons traduit par incontinence (louxie) veut dire : goutte et suinte, mais cela peut aussi signifier la bonne pénétration des liquides dans la vessie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.