Début et Fin, Racine et Branche

Cet article est basé sur les chapitres 5 et 52 du Ling Shu.

Au chapitre 5 du Ling Shu, la partie “inférieure” d’un canal est considérée comme son origine, tandis que sa partie “supérieure” est considérée comme sa fin.

Par exemple : “Taiyang commence à Zhiyin (V 67), et se termine à l’œil” signifie que le Taiyang possède une relation particulière avec l’œil.

“Taiyin commence à Yinbai (Rte1), se termine à Taicang (Ren 12).”  Ren 12 représente l’Estomac.

Ci-dessous, Liangquan (Ren 23) représente la gorge, Yutong (Ren 18) et Tanzhong (Ren 17) représentent la poitrine.

Chacun des 3 Yin de pied se terminent en un point qui représente une zone.

CanalDébut (GEN)Fin
TaiyangV67Oeil
YangmingE45Angle du front
ShaoyangVB44Oreille
TaiyinRte1Ren12 (Estomac) taicang
ShaoyinR1Ren23 (Gorge) lianquan
JueyinF1Ren17 et Ren18 (Poitrine) yuying et tanzhong
Le début et la fin des canaux au chapitre 5 du Ling Shu

 Le chapitre 5 du Ling Shu présente la symptomatologie des 3 yin / 3 yang, ou “Guan” “Shu” “He”, fonctionnant comme “Un seul Yin” et “Un seul Yang”.

Il affirme que l’on peut traiter le dysfonctionnement de “Guan” “Shu” “He” (ouverture, pivot, fermeture) en poncturant des points particuliers.

La différenciation de la dysfonction de Guan, Shu ou He, dépend d’un groupe spécial de symptômes.

Ces symptômes peuvent être causés soit par un excès soit par une déficience.

Le principe de traitement est donc toujours de renforcer la déficience et de réduire l’excès.

Nous savons que nous devons prendre le pouls de Renying et de Cunkou pour différencier ces deux états shi/xu.

Il n’existe malheureusement aucune trace historique de traitement des dysfonctions de Guan, He et Shu dans les classiques.

  • Tai Yang – GUAN : apparition soudaine de la maladie, atrophie musculaire
  • Yang Ming – HE : syndrome Wei
  • Shao Yang – SHU : incapacité de se lever, de marcher, flaccidité des muscles, instabilité des articulations
  • Shao Yin – SHU : stagnation des canaux
  • Tai Yin – GUAN : maladie du diaphragme et diarrhée
  • Jue Yin – HE : tristesse

Pour le traitement, le chapitre 5 ne nous présente que les points des 6 canaux yang (les canaux Yin sont omis) :

CanalS’enracineS’écouleSe déverseEntre
Zu TaiyangV67V64V60V10, 58
Zu ShaoyangVB44VB40VB38 IG17, VB37
Zu YangmingE45E42E36E9, 40
Shou TaiyangIG1IG5IG8IG16, 7
Shou ShaoyangSJ1SJ4SJ6SJ16, 5
Shou YangmingGI1GI4GI5GI18, 6
Zones de traitement des mouvements d’ouverture, pivot et fermeture des 3 yang

Nous pouvons remarquer que le chapitre 5 du Ling Shu établit une connexion unique entre une série de points comprenant les points luo et 6 points distribués sur le cou.

C’est au chapitre 21 du Ling Shu que ces 6 points sont énumérés accompagnés des conditions qu’ils traitent.

Ces point sont présentés aujourd’hui comme faisant partie de la catégorie des points “fenêtre du ciel”.

[Les points] renying (9E) [se situent] des deux côtés des artères carotidiennes. [Le point] renying appartient au méridien yangming de pied, il se situe devant les tendons du cou (yingjing).

Derrière les tendons yingjing se trouve le méridien yangming de main, son point s’appelle futu (18GI).

Le méridien suivant est le shaoyang de main, son point s’appelle tianyou (16TR).

Le méridien suivant est le taiyang de pied, son point s’appelle tianzhu (10V).

L’artère des aisselles, c’est le [méridien] taiyin, son point s’appelle tianfu (3P).

Dans les céphalées par reflux du yang avec plénitude dans la poitrine et impossibilité de respirer, on traite le [point] renying (9E).

Dans l’aphonie subite avec suffocation, on puncture le [point] futu (18GI) et on fait saigner à la racine de la langue.

Dans les surdités brutales avec l’ouïe et la vue peu claires [dues à] l’occultation du souffle (qimeng), on traite le [point] tianyou (16TR).

Dans les contractures brutales, les convulsions, les éblouissements avec des étourdissements et l’impossibilité pour les pieds de soutenir le corps, on traite le le [point] tianzhu (10V).

Dans les maladies violentes avec reflux interne où le foie et le poumon entrent en interaction et où le sang déborde par le nez et la bouche, on traite le [point] tianfu (3P).

Telles sont “les cinq positions du point tianyou.”

Ling Shu, chapitre 21 “Les maladies du froid et de la chaleur”

On notera qu’au chapitre 2 du Ling Shu, qui traite des points Shu des quatre membres, ces points sont également discutés et sont même énumérés deux fois !

Cela signifie, sans aucun doute, que ces points sont aussi importants en pratique clinique que les points Shu appendiculaires … je donne la clé de ce “mystère” lors de mes séminaires.

On énumère donc, dans le chapitre 5 du Ling Shu, 6 groupes de 5 points sur les canaux Yang qui comprennent : les points jing-puits, yuan-source, jing-rivière, luo-connection et “fenêtre du ciel”.

Le chapitre 52 du Ling Shu traite lui aussi de la relation entre la partie inférieure et la partie supérieure d’un canal.

Dans le chapitre 5 on utilise les termes “début et fin” tandis que dans le chapitre 52 on utilise les termes “racine et branche”.

Dans le chapitre 5 il est indiqué que l’on examine l’état du Ying-Qi en vérifiant le pouls de Cunkou, et le titre du chapitre 52 est “Wei-Qi”.

Le rapport entre le Qi et le Sang d’un canal est exprimé par la relation Ying-Qi / Wei-Qi.

Par conséquent la fonction d’un canal est exprimée dans le rapport Ying-Qi / Wei-Qi.

Le chapitre 5 explique la relation entre la partie inférieure et la partie supérieure d’un canal du point de vue du Ying Qi, alors que le chapitre 52, l’explique du point de vue de Wei Qi.

Certaines zones de “début / fin” et “racine / branche” sont différentes dans les deux chapitres.

La partie inférieure du canal (les extrémités) est considérée comme la “racine” alors que la partie supérieure du canal est la “branche”.

CanalRacine (BEN)Branche
Zu Taiyang5 cun au-dessus du talonOeil (1V Jing Ming)
Zu ShaoyangVB44Avant de l’oreille (19IG Ting Gong)
Zu YangmingE45Menton et racine du nez (ou 9E Ren Ying)
Shou Shaoyangentre annulaire et auriculaire, à 2 cun au-dessus de l’annulairePartie inférieure et postérieure de l’oreille (20TR JIaosun, 23TR SiZhuKong)
Shou YangmingOs du coudeJoue
Shou TaiyangAspect latéral du poignet (ou en arrière de la styloïde cubitale, 6IG YangLao)1 cun au-dessus de l’œil
Shou TaiyinP9Vaisseaux de l’aisselle
Shou ShaoyinC7Point Shu dorsal du Coeur
Shou JueyinPc63 cun en-dessous de l’aisselle
Zu Shaoyin3 cun au-dessus de la malléole latéralePoint Shu dorsal des Reins et vaisseaux sous la langue (23V shenshu et 23RM LianQuan)
Zu Jueyin5 cun au-dessus de F2 (F4 zhongfeng)Point Shu dorsal du Foie (18V ganshu)
Zu Taiyin4 cun au-dessus et en avant de F4Point Shu dorsal de la Rate et racine de la langue (20V pishu et 23RM LianQuan) 
La racine (BEN) et la branche des 12 canaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.