La micro-saignée d’après les classiques

“Saigner pour évacuer la stagnation du sang.”

Ling Shu Chapitre 3

Huangdi demande : Que recherchez-vous dans les collatéraux pour savoir si la poncture est appropriée.

Qibo répond : Quand il existe une condition excessive des collatéraux ils ont l’air pleins et fermes, protubérants, de couleur rouge foncé ou pourpre. Ils peuvent être présents sans motif; il peuvent se trouver sur les membres supérieurs ou les membres inférieurs. Ils peuvent apparaître aussi mince qu’une aiguille ou aussi gros qu’un tendon. Piquer les collatéraux dans ces conditions ne causera jamais d’accident. Sinon, toutes sortes d’accidents se produiront.

Ling Shu Chapitre 39 :

Piquez les collatéraux là où ils sont tordus (là où il a une couleur anormale ou un aspect anormal). Piquer les collatéraux pour dissiper le Qi pathogène sinon un syndrome Bi se produira.

Ling Shu Chapitre 10

Les indications techniques pour l’application de la micro-saignée dépendent de l’état des collatéraux. Si un collatéral apparaît «plein et ferme, protubérant, rouge foncé ou pourpre» ou «tordu», alors on peut appliquer la saignée. Par conséquent, une inspection minutieuse est recommandée.

Le dysfonctionnement du collatéral Xie peut provoquer des douleurs du dos, une vision floue et une énurésie. Piquer le côté latéral du collatéral situé dans le creux poplité et arrêter lorsque la couleur du sang change.

Le dysfonctionnement du collatéral Xie peut se manifester par une douleur intense, comme si le bas du dos allait se briser, ou lorsque la personne est facilement effrayée. Piquez les collatéraux tordus situés dans le creux poplité. Le sang peut jaillir et être de couleur noire; il faut arrêter de piquer lorsque la couleur passe du noir au rouge.

Su Wen Chapitre 41

Il faut arrêter de piquer lorsque la couleur du sang passe du noir au rouge car cela indique que le Qi pathogène ou le sang stagnant a été évacué : le but de la poncture est atteint.

Le Su Wen chapitre 52 enregistre de nombreuses erreurs cliniques liées à une mauvaise utilisation de la saignée et dans de nombreux cas elle provoque la mort du patient. C’est peut-être la raison pour laquelle cette technique n’est pas suggérée dans d’autres livres d’acupuncture classique.

Huangdi demande : Pourriez-vous me dire où se trouve le Qi pathogène s’il n’est pas dans le canal?

Qibo répond: Il est dans les collatéraux.

Huangdi demande : Pourquoi l’évanouissement se produit-il après avoir piqué les collatéraux? Pourquoi le sang jaillit-il après la poncture? Pourquoi la couleur du sang apparaît-elle noire et épaisse après la poncture? Pourquoi sort-il moitié du sang et moitié du sérum? Pourquoi un gonflement se produit-il après avoir retiré l’aiguille? Pourquoi le teint d’une personne devient-il gris après la poncture ? Pourquoi le teint d’une personne reste-t-il inchangé mais que la personne déprime après avoir été piqué ? Pourquoi une personne se sent-elle bien alors qu’une grande quantité de sang à été retirée?

Qibo répond : Une personne avec un Qi abondant et un sang déficient verra le Qi s’effondrer après avoir été piqué et l’effondrement du Qi provoque des évanouissements. Le sang d’une personne ayant un Qi, du sang et du yin-Qi abondant s’écoulera rapidement; l’écoulement rapide fait jaillir le sang après la poncture. Une personne avec une stagnation de yang-Qi dans les collatéraux depuis une longue période fait stagner le sang et la stagnation provoque l’épaississement du sang. Il sortira moitié du sang et moitié du sérum quand une personne vient juste de boire de l’eau et que les liquides corporel se sont dispersés dans les collatéraux mais ne se sont pas encore mélangés avec le sang. Chez une personne qui n’a pas récemment bu et qui souffre de rétention d’eau dans les collatéraux le Qi sortira avant le sang ce qui provoquera un gonflement. Quand le yin et le yang ne sont pas harmonieux et que la piqûre est pratiquée, elle provoque l’effondrement et le teint devient gris. De grandes quantités de sang prélevées dans les collatéraux provoqueront une déficience des canaux et finiront par entraîner l’effondrement du yin. Le patient souffrira de dépression mais le teint restera inchangé. Une personne atteinte du syndrome Bi qui est attaquée par un Qi pathogène souffrira d’un excès du canal et du collatéral et de grandes pertes de sang dues à la piqûre ne provoqueront pas de déficience du Qi / Sang.

Ling Shu Chapitre 39

Ling Shu, chapitre 39 discute de huit réactions possibles et de leurs causes après la poncture. Les mauvaises réactions proviennent d’une mauvaise utilisation de la technique. 

La micro-saignée n’est pas seulement utilisée pour traiter les maladies des collatéraux. D’après le Su Wen Chapitre 24 elle est également utilisée pour traiter la stagnation du sang avant de régulariser les canaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.