Entretient avec Robert Chu, par Jack Chang

Robert Chu, L.Ac., QME, PhD, pratique les arts de guérison et les arts martiaux chinois depuis l’enfance, il est spécialisé en acupuncture de Maître Tung pour traiter la douleur, les troubles neuromusculo-squelettiques et les problèmes de médecine interne. Il a fondé, courant 2005, l’association ITARA (International Tung’s Acupuncture Research Association), une organisation apolitique consacrée à la préservation, à la normalisation, à l’éducation et à la recherche sur l’Acupuncture de Maître Tung.

ITARA organise des séminaires afin de diffuser et de développer l’acupuncture de Maître Tung dans un souci d’efficacité clinique. Robert Chu enseigne aux États-Unis, en Europe et au Canada dans différents symposiums de médecine chinoise, y compris CSOMA, AAOM, AOM Alliance, COMS. Il est toujours apprécié comme conférencier passionnant et dynamique.

En juillet 2004, le Dr Chu a été sélectionné comme acupuncteur de l’équipe olympique américaine lors des essais olympiques tenus à Sacramento, en Californie.

Jack Chang est acupuncteur à San Francisco, en Californie. Il étudie les arts martiaux depuis 1995. Il est également un disciple de Robert Chu et étudie avec lui les arts martiaux et l’acupuncture. Il est diplômé en massage Tui Na. Il pratique les thérapies manuelles et le qi gong médical depuis 2002, et est spécialisé dans les douleurs du haut du dos et les blessures liées au travaux répétitifs.

Jack Chang (JC) : Qu’est-ce que ITARA signifie ?

Robert Chu (RC) : ITARA a été fondée en 2004 et notre nom est un acronyme pour Association Internationale de Recherche sur l’Acupuncture Tung. L’acronyme fait référence au bodhisattva Tara, une déesse qui aide les autres à trouver la sagesse et la compassion pour tous les êtres. J’espère que les professionnels de la santé puissent tous trouver un jour Tara en eux.

JC : Qu’est-ce qui vous a inspiré pour créer ITARA ?

RC : J’ai une vision à proposer à tous les acupuncteurs : former une association apolitique pour partager l’acupuncture de Maître Tung. Je ne pense pas que les gens étudient l’acupuncture de Maître Tung pour devenir des mini-clones de Maître Tung, mais plutôt pour devenir cliniquement efficaces. À l’heure actuelle, à Taiwan et aux États-Unis, les gens ont tendance à se diviser et à revendiquer l’étude de telle ou telle branche de l’acupuncture Tung, mais c’est d’après moi une erreur. Plutôt que d’essayer de transmettre une tradition de façon dogmatique, nous devrions nous efforcer d’acquérir une plus grande efficacité clinique. La lignée importe peu, nous avons tous du mérite. Et si en utilisant certains points vous êtes cliniquement efficace, alors c’est la seule chose qui soit réellement importante.

L’acupuncture de Maître Tung est un vaste champ de connaissances et l’histoire de son développement devrait inspirer les personnes qui pratiquent l’acupuncture. De nombreux disciples de Maître Tung se critiquent les uns les autres et des conflits éclatent autour de sujets touchant aux parts de marché et à l’argent. Tous se réclament bien sûr de la lignée authentique du Maître. En fait, tout cela me fait penser au conte de l’éléphant et des cinq aveugles : chacun décrit l’éléphant à sa façon, il est comme un tronc d’arbre, un serpent, une vigne, une feuille, un mur, mais personne ne peut voir l’éléphant !

JC : Quels sont les objectifs de ITARA ?

RC : Les objectifs de l’ITARA sont la préservation, la normalisation, l’éducation et la recherche sur l’acupuncture Tung. ITARA offre des formations pratiques pour propager et développer l’acupuncture Tung. Nous voulons préserver toutes les formes et les variations intéressantes de l’acupuncture Tung, c’est-à-dire celles qui fonctionnent cliniquement. Nous souhaitons également standardiser la localisation des points ; le point Da Bai par exemple, pour certains c’est GI 3, pour d’autres, il est ½ cun proximal à GI 3 … et chacun peut argumenter. Si cela ne présente aucun intérêt clinique, alors je ne m’en soucie pas vraiment ; tout ce qui me préoccupe, c’est si cela fonctionne.
Parmi les praticiens de l’Acupuncture de Maître Tung, certains prétendent que les canaux ne sont pas importants, que tout ce qui est important, ce sont les points de Tung, mais je ne suis pas d’accord. Les points ont une fonction qui est, d’une manière ou d’une autre, liée aux canaux, que ce soit par correspondance tissulaire, imagerie, système nerveux ou holographie. On ne peut pas prétendre qu’un point est efficace seulement parce que Tung, ou la famille Tung, à découvert ce point.
Certains disent que les points de Tung devraient être utilisés seuls, sans les points des 14 canaux, mais historiquement, nous savons que Maître Tung a d’abord utilisé les points des canaux réguliers, puis a utilisé les points de sa famille et a finalement combiné les points de sa famille et les points des 14 canaux. Maître Tung possède également sa propre méthode des canaux des 5 dépositaires (5 Zang), méthode unique provenant de sa tradition familiale.

JC : Pouvez-vous me parler un peu de certains projets de recherche sur lesquels ITARA travaille ?

RC : Eh bien, nous travaillons actuellement sur l’enseignement aux États-Unis, en Europe et au Canada, en animant des séminaires pour acupuncteurs, en faisant des recherches sur la façon dont l’acupuncture de Maître Tung fonctionne et je discute de projets pour faire de la recherche et prouver l’efficacité des points de Maître Tung. J’invite aussi d’autres praticiens expérimentés du style Tung à partager leur expérience avec nous. Nous ne voulons pas être enfermés dans une lignée particulière, mais nous souhaitons vraiment comprendre les mérites de toutes les méthodes transmises par Maître Tung. En outre, nous avons découvert de nouvelles utilisations des points d’acupuncture classiques, en appliquant de façon flexible les principes de Maître Tung.
Nous avons découvert par exemple, cinq points Wu Hu sur le gros orteil, similaires aux cinq points Wu Hu (5 Tigres) sur le pouce. Je les appelle simplement “Zu Wu Hu” (5 Tigres du Pied) pour honorer la tradition. Leurs emplacements correspondent à ceux des points de la main et on les utilise de façon flèxible pour traiter les doigts, la main, le pied, le talon et la douleur plantaire. Nous continuons à découvrir d’autres applications des points en appliquant librement les principes et concepts de l’acupuncture de Maître Tung, ce qui me semble être ce que chaque praticien devrait faire.

JC : Y a-t-il un serment ou une éthique médicale auxquels les membres ITARA adhèrent ?

RC : Oui, nous voulons souligner que nous sommes d’abord des cliniciens et pas seulement des théoriciens, alors je conseille à mes élèves de “laisser la fonction gouverner la forme” et de “laisser l’application être votre guide”. Ceci est bien plus important que de suivre aveuglément un Maître, une méthodologie ou une adhérence rigide à un style.
Si nous voulons vraiment comprendre quelque chose, il est important de ne pas faire comme “Sifu dit …”, mais plutôt de comprendre les principes et les concepts de base. De cette façon, nous évitons le piège du dogme.
Nous ne voulons pas être une autre organisation aseptisée enseignant aveuglément les points de Maître Tung, mais nous voulons être une organisation libre qui diffuse des informations pertinentes à nos élèves et qui les applique cliniquement avec succès. Je tiens à souligner que nous respectons tous les enseignements et croyons à leur validité.

JC : Qui était Maître Tung, et d’où est issue son acupuncture ?

RC : Maître Tung Ching-chang était probablement le plus grand acupuncteur de la génération précédente à Taiwan. Sa renommée était grande et due à l’extrême efficacité de son acupuncture. Il voyait plus de 100 patients par jour dans sa petite clinique, et utilisait peu d’aiguilles, seulement quelques-unes par traitement. La famille Tung provenait de Pingdu, dans la province de Shangdong en Chine, et aurait été une famille d’acupuncteurs depuis des générations.
Maître Tung est arrivé à Taiwan après qu’en 1949 les communistes et le parti nationaliste de Chang Kai Shek aient pris le pouvoir en Chine. Il commence à pratiquer à Taipei, à Taiwan, et obtient rapidement un franc succès. Il pratiquera l’acupuncture pendant 26 ans, et traitera plus de 400 000 patients, dont environ un quart gratuitement. Pour cela, Maître Tung est décoré à Taiwan du titre de “Représentant des humanistes”.
En tant qu’acupuncteur personnel du président taiwanais Chang Kai Shek, sa réputation est si grande qu’il lui est demandé de se rendre au Cambodge entre 1971 et 1974 pour traiter le président cambodgien Long Nuo, qui souffre d’hémiplégie suite à un accident vasculaire cérébral.
Maître Tung est également décoré par le président Chang Kai Shek d’un « Certificat d’honneur » dans le domaine de la médecine chinoise, ce qui est une réussite tout à fait étonnante car à l’origine, le Parti n’était pas favorable à la médecine chinoise, en raison du fait que Sun Yat Sen était un médecin formé en médecine occidentale.

JC : Quelle est la particularité de l’acupuncture Tung ?

RC : L’acupuncture de Maître Tung est un véritable trésor, une mine de ressources laissées intactes par la MTC moderne, un aperçu des systèmes familiaux de médecine chinoise transmis par les générations précédentes. C’est un conglomérat de méthodes classiques d’acupuncture et de techniques de poncture, appliquées de manière flexible et prouvées comme cliniquement efficaces, avec des résultats souvent rapides et quasi-miraculeux. Actuellement, de nombreux praticiens utilisent beaucoup d’aiguilles et poncturent autour de la zone douloureuse. Avec l’acupuncture de Maître Tung nous faisons exactement le contraire. Si une personne souffre, par exemple, d’une douleur du cou, un acupuncteur formé en MTC poncture typiquement la zone du cou. Un acupuncteur Tung poncturera au contraire, quelques points sur le poignet, la cheville, le genou, l’épaule, la hanche ou la cuisse pour traiter la douleur. L’avantage de cette approche est que vous pouvez obtenir un retour immédiat de votre patient. Si vous poncturez le cou, pour traiter la douleur du cou, alors il faut attendre le retrait des aiguilles pour obtenir un retour sur l’efficacité de votre traitement ! Pour les acupuncteurs, la souplesse de la méthode est extrêmement attrayante.

JC : Que pouvez-vous soigner avec l’acupuncture de Maître Tung ?

RC : L’acupuncture de Maître Tung est indolore, rapide, efficace et nécessite seulement quelques séances pour fonctionner, si le problème est aigu. Je me spécialise dans le traitement de la douleur, la gynécologie et la médecine interne, ainsi que dans les effets secondaires des traitements oncologiques. Une très large gamme de problèmes peuvent être traités, comme les allergies, l’anxiété, l’arthrite, l’asthme, les douleurs du dos et la sciatique, la paralysie de Bell, la bronchite, le syndrome du canal carpien, l’hypertension artérielle, la colite, le rhume et la grippe, la constipation, la diarrhée, les douleurs auriculaires et les acouphènes, l’eczéma et d’autres problèmes dermatologiques, les œdèmes, l’épaule gelée, le reflux gastro-œsophagien, les maux de tête, le syndrome du colon irritable, l’impuissance, l’insomnie, les laryngites, les problèmes menstruels, la ménopause, les nausées et les vomissements, les engourdissements et la neuropathie, les douleurs de tous types, les problèmes de prostate, les rhumatismes, le stress , les accidents vasculaires cérébraux, le tennis-elbow, les troubles de l’articulation temporo-mandibulaire et la névralgie du trijumeau avec seulement quelques aiguilles. Il est presque inconcevable de croire à l’efficacité de cette forme d’acupuncture. Dans ma pratique quotidienne, je suis toujours étonné des résultats immédiats que j’obtiens avec ce système d’acupuncture.

JC : Qui d’autre pratique l’acupuncture Tung aux États-Unis ?

RC : L’Acupuncture du Maître Tung aux Etats-Unis est pratiquée par Young Wei-Chieh à Rowland Heights, Californie, Wang Chuan-min à Chicago, Illinois, Esther Su de San Jose, Californie, Jim Maher d’Oklahoma City, et moi-même. J’ai eu la chance d’apprendre avec Esther Su, et j’ai fait des recherches très approfondies sur ce système d’acupuncture que je pratique tous les jours dans mon cabinet de Pasadena, en Californie. J’ai également étudié avec Young Wei-chieh, mais je ne suis pas son disciple ou un de ses internes. Il a cependant aimablement accepté de répondre à toutes mes questions ; j’ai travaillé sur l’édition de son manuel en anglais et comme coordinateur et traducteur de ses séminaires à Los Angeles. Plus tard, j’ai étudié avec le Dr Wang et appris son système d’acupuncture des 5 dépositaires ou 5 Zang, venant directement de Maître Tung. Il m’a généreusement envoyé des textes originaux et des corrections des premiers laissés par Maître Tung.

JC : Est-ce que l’ensemble des points de Maître Tung est standardisé à l’échelle internationale et, sinon, voyez-vous une avancée dans ce sens pour le futur ?

RC : La plupart des points courants de l’acupuncture de Tung sont assez standardisés, car nous avons les écrits de Lai Jin Hung, Hu Bing-Quan, Li Guo Zhen, Wang Chuan-Min, Liu Yi, Young Wei-Chieh. En anglais, nous avons des oeuvres de Palden Carson, Miriam Lee, James Maher, et plus récemment Wang Chuan-Min et Young Wei-Chieh. Des points comme Ling Gu, Si Ma, Tian Huang, Shen Guan sont assez standardisés en termes de localisation et de fonction, mais d’autres comme Zhong Bai par exemple, peuvent avoir des noms différents, des localisations différentes, et même des fonctions différentes ! J’aimerais un jour voir les praticiens de l’acupuncture Tung se réunir pour partager leurs expériences cliniques et discuter civilement de ces différences. Nous sommes une jeune organisation mais c’est un travail en cours.

JC : Avec quelle fréquence utilisez-vous les points de Maître Tung ?

RC : J’utilise les points de Maître Tung tous les jours. Même si je n’utilise pas toujours les points de Maître Tung, j’utilise toujours la logique du système Tung pour guider ma pratique et mes choix de points sur les 12 canaux principaux. Par exemple, VB 43 est un excellent point pour traiter les céphalées de type Shao Yang car, d’après les principes d’imagerie, le pied correspond à la tête et la céphalée provient du Shao Yang de pied.

JC : Qu’est-ce que l’acupuncture optimale et pouvez-vous nous donner un exemple d’usage de l’acupuncture optimale ?

RC : L’Acupuncture Optimale est mon propre système d’acupuncture, combinant ce que j’appelle les 6 piliers de la connaissance tirés de l’acupuncture classique : l’imagerie, les propriétés des points ou l’énergétique des points, les relations entre les canaux, la chrono-acupuncture, le symbolisme et les systèmes holographiques. C’est un moyen d’optimiser l’acupuncture dans le temps et l’espace. J’ai clairement décrit à mes étudiants mes sources d’inspiration allant de Maître Tung, Liu Bing Quan, Peng Jing Shan, Zhang Ying Qing, Huang Li Chun, Paul Nogier, Zhang Xin Shu, Fang Yun Peng, Jiao Shun Fa, Zhu Ming Qing, Chen Chao, Lu Jing Shan et bien d’autres. Comme vous le savez, je suis également un étudiant avide des classiques comme le Su Wen, le Ling Shu, le Nan Jing, le Jia Yi Jing, le Da Cheng et le Da Chuan, qui sont à la base de beaucoup de mes propres idées en médecine chinoise, des méthodes que je pratique en cabinet et que je partage avec mes étudiants.

Voici un exemple de traitement par acupuncture optimale : aujourd’hui c’est un jour Ji Si ; la Rate est plus active aujourd’hui, nous pouvons donc utiliser le canal de la Rate pour traiter n’importe quel problème, peu importe quel canal est réellement touché. Si un patient souffre de lumbago par exemple, nous choisissons aujourd’hui le canal de la Rate, puis en utilisant les principes d’imagerie, nous sélectionnons Rte 9 comme point principal. En outre, nous ajoutons Rte 3, le point Shu-Rivière et Rte 8, le point Xi, pour traiter la douleur. Ici, nous avons utilisé une combinaison des principes holographiques, d’imagerie, de chrono-acupuncture, d’énergétique des points et de Dao Ma Zhen, pour construire un traitement absolument unique. Je n’ai jamais vu personne d’autre utiliser ma démarche alors je la considère comme mienne.

JC : Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

RC : Eh bien, lancer ITARA est un grand projet en soi. J’aimerais inviter les orateurs d’autres lignées de Maître Tung à faire des conférences, en particulier sur l’utilisation clinique des points de Tung pour des maladies spécifiques. Je ne crois pas que quiconque ait le monopole de la connaissance, ou soit la seule autorité sur l’acupuncture Tung ; Maître Tung n’a pas désigné d’héritier légitime. Je veux rester à l’écart des pratiquants qui se glorifient de la grandeur de leur compétence ou qui font la promotion de leur « ego » … être compétent en médecine chinoise ne signifie pas toujours être cultivé ou spirituellement éclairé. Je veux seulement inviter les intervenants qui souhaitent partager leurs connaissances et rester éloignés de la politique et des egos démesurés de certains pratiquants de Tung. Je suis occupé à animer quasiment chaque mois des séminaires sur les notions de base et les concepts avancés. J’ai récemment beaucoup voyagé au Canada, en Finlande, en France, en Espagne, en Australie et aux États-Unis.

JC : Proposez-vous des programmes de formation complète pour les acupuncteurs intéressés ?

RC : Je fournis des services de mentorat et de coaching pour les jeunes acupuncteurs et les plus expérimentés. La plupart du temps, c’est par la méthode socratique que nous abordons les cas cliniques et discutons des choix de points, des formules de plantes et des protocoles de soins. Je discute habituellement chaque semaine avec mes étudiants et nous travaillons ensemble sur les différents problèmes qu’ils peuvent rencontrer. J’accorde beaucoup d’attention au développement de leurs activités.

JC : Merci.

RC : J’apprécie que vous ayez pris du temps pour cet entretien. Je vous remercie !

Commentaires

  1. […] (络) et xì-crevasse (郄) décrites dans le Nán Jīng, le Líng Shū et le Jia Yi Jing, le Dr Robert Chu a mis au point une stratégie de sélection de points qui peuvent être utilisés soit comme points […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.