Réflexion sur l’acupuncture “factice” dans les essais randomisés par Robert Chu

L’acupuncture placebo n’existe pas. Les expériences menées en laboratoire sur les effets de l’acupuncture utilisent toujours des points “non répertories” en “double aveugle” parce que l’acupuncture est considérée comme un modèle rigide constitué de 12 méridiens et d’un nombre fixe de points. Les protocoles de test sont en général construits sur le modèle suivant : un traitement aléatoire, sans rapport avec une condition particulière, une insertion des aiguilles à des emplacements non conventionnels, ou une acupuncture simulée c’est à dire sans réelle insertion. Nous allons démontrer que ces protocoles ne peuvent conduire qu’à une impasse tant qu’ils continueront à ignorer …

Continuer la lecture

Astrología china, Chi Kung y Acupuntura: las fuentes de la tradición Taoísta.

Article rédigé en 2011 pour un magazine spécialisé “Aarti, La guía sana de Ibiza”.  En la Medicina Tradicional China se considera que el hombre es un reflejo del Cosmos. Las mismas leyes que explican los cambios en la Naturaleza, Yin Yang, Wu Xing, se aplican al funcionamiento del cuerpo. El organismo es una unidad en la que cualquier función u órgano están relacionados unos con otros. Además existe una relación directa entre lo que sucede en la Naturaleza y lo que le sucede al hombre (y a la inversa).

Continuer la lecture

Acupuncture Ombilicale du Dr Yong Qi et Acupuncture Ombilicale Optimale

J’aimerais tout d’abord rappeler que la poncture du RM8 Shen que 神闕 est strictement prohibée dans le JIA YI JING. Le [point] Qi zhong (8RM) est le point de l’ombilic (神闕 shenque) qui s’appelle aussi Qi she. On y fait trois cônes de moxa. Il est formellement interdit à la poncture. Si on le poncture, on provoque de mauvais ulcère avec la sortie d’excréments chez le patient qui ne peut être guéri et meurt.Jia Yi Jing, livre III, chapitre 19 Le [point] Qi zhong (8RM) est formellement interdit à la puncture. Jia Yi Jing, chapitre V-1 (2) « Les interdictions de la …

Continuer la lecture

Principes du traitement des désordres des canaux

Le chapitre 10 du Ling Shu présente la symptomatologie des canaux principaux. Dans cette présentation le texte répète 12 fois la phrase suivante : “En ce qui concerne ces maladies, s’il y a abondance, on disperse, s’il y a vide, on tonifie, s’il y a chaleur, [on puncture] rapidement, s’il y a froid on laisse l’ aiguille, s’il y a affaissement on cautérise, s’il n’y a ni abondance ni vide on traite par le méridien.”

Continuer la lecture

Diagnostic différentiel par le mouvement et acupuncture classique : rétrospective

Cet article à été initialement rédigé par Lionel Silberman, auteur du blog “Une danse dans le Tao”. Les 9, 10 et 11 décembre 2016, à Grenoble, un groupe hétérogène d’une vingtaine d’étudiants venus de toute la France, participe au très attendu 1er niveau d’Acupuncture Optimale. Jean-Sylvain Prot, disciple direct du Docteur Robert Chu, nous propose le 1er des 6 modules de sa formation complète en acupuncture optimale qui vous permettra d’accéder à une pratique efficace et créative de l’acupuncture classique.

Continuer la lecture