Articles

Blog

361 points

Zhao hai 照海 ou Yin qiao xue 陰蹻穴 (d’après…

Sources : Ling Shu et Zhen Jiu Jia Yi Jing, traductions C. Milsky et G. Andrès

Le [point] Zhao hai (6R) se situe à un pouce au-dessous de la malléole interne.

On le puncture à 0,4 pouce de profondeur et on laisse l’aiguille pendant six expirations. On y fait trois cônes de moxa.

Jiayi jing III-32 : « Les vingt points du shaoyin de pied aux membres inférieurs [y compris ceux] du yinqiao et du yinwei »

Les qiao ont chacun un point [Jiao xin (8R) pour le yin et Fu yang (59V) pour le yang].

Su Wen chapitre 59 : « Des demeures du qi »

Le qiaomai est une branche (bie) du shaoyin.

Il part en arrière du scaphoïde [du pied] (rangu)1 […] établit une relation de dépendance (shu) avec le coin interne de l’œil et se réunit au taiyang et au yangqiao pour circuler vers le haut.

Lorsque les souffles (du yinqiao et du yangqiao) se réunissent (bing) et communiquent entre eux (xianghuan) les yeux sont imbibés ; si [leur] souffle ne [les] fait pas prospérer, les yeux ne se ferment pas2.

LS17 : « Les mesures des méridiens » / Jiayi jing II-2 : « Les huit méridiens extraordinaires »
  1. D’après la note de la présente édition, il s’agit du point Zhao hai (6R), le point de départ du yinqiao mai, cependant d’autres auteurs le font partir du point 2R Ran gu.
  2. Le Leijing commente : « Si le souffle du qiaomai n’est pas florissant (rong), les yeux ne peuvent pas se fermer ». C’est pourquoi le chapitre 21 du Ling Shu dit : « Après être entrée dans le cerveau, [cette branche] se sépare en yinqiao et yangqiao dont [les souffles] yin et yang se croisent :  [le souffle] yang entre et [le souffle] yin sort. Le yin et le yang se croisent au coin externe de l’œil (ruizi). Lorsque le souffle yang abonde, les yeux sont écarquillés ; lorsque le souffle yin abonde, les yeux se ferment ». C’est à dire que l’ouverture et la fermeture des yeux sont gouvernées par les qiaomai.
Lire la suite de “Zhao hai 照海 ou Yin qiao xue 陰蹻穴 (d’après le Ling Shu)”
Retour aux sources

Les 12 points Yuan

Les Cinq Zang correspondent aux six Fu, il existe douze points Yuan associés aux cinq Zang. Les 12 points Yuan sont situés sur les quatre membres (au-dessous des articulations du genou et du coude), ils peuvent être utilisés pour traiter les maladies des 5 Zang. Ces douze points Yuan (qui représentent les 5 Zang) fournissent le Qi / Xue aux 365 points. Les maladies des 5 zang se manifestent aux 12 points yuan. Étant donné que chaque point Yuan correspond à un Zang, il est possible de connaître la maladie d’un Zang grâce à son point Yuan associé.

Le poumon est le Shaoyin parmi les Yang, son point Yuan est Taiyuan (P9) et il y a deux Taiyuan. Le coeur est le Taiyang parmi les Yang, son point Yuan est Daling (Pc 7), et il y a deux Daling. Le foie est le Shaoyang parmi les Yin, son point Yuan est Taichong (F3) et il y a deux Taichong. La rate est le Yin extrême parmi les Yin, son point Yuan est Taibai (Rte3) et il y a deux Taibai. Le rein est le Taiyin parmi les Yin, son point Yuan est Taixi (R 3) et il y a deux Taixi. Le point Yuan des Gao est Jiuwei (Ren 15) et le point Yuan des Huang est Muyang (Ren 6). Ces 12 points Yuan peuvent être utilisés pour traiter les maladies des cinq Zang et des six fu.

Ling Shu, chapitre 1
Lire la suite de “Les 12 points Yuan”
Divers

Y a-t-il eu des développements pertinents en acupuncture après…

Le Ling Shu est le premier livre écrit sur l’acupuncture. Composé de 81 chapitres, il est contruit sous la forme d’un dialogue entre le maitre Qibo et son illustre étudiant Huangdi. Leur discussion couvre tous les aspects de l’acupuncture: la théorie des méridiens, leurs trajets et fonctions, la localisation et l’application des points, les différentes techniques d’acupuncture, etc. Qibo discute également de l’étiopathologie et des traitements de nombreuses maladies.

Lire la suite de “Y a-t-il eu des développements pertinents en acupuncture après la publication du Ling Shu?”
Divers

Le pouls radial d’après A. Faubert (extraits choisis)

Nous savons qu’à la sortie des foyers, l’énergie commence son circuit journalier en empruntant le méridien du Poumon. Elle est en pleine force et se manifeste nettement à son passage dans la gouttière radiale. La Barrière est le lieu où se manifeste la mutation des énergies. Au pouce se manifeste l’énergie Yang centrifuge, à la coudée, l’énergie Yin centripète.

Lire la suite de “Le pouls radial d’après A. Faubert (extraits choisis)”
Divers

HORLOGE BIOLOGIQUE et la mesure du temps en médecine…

Décrits pour la première fois en 1729 par le mathématicien et astronome français Jean-Jacques Dortous de Mairan, des rythmes circadiens, du latin circa, environ, et diem, jour, existent chez la plupart des organismes vivants. La vie de l’être humain est rythmée par les cycles de veille-sommeil.

La fonction de notre horloge biologique est de coordonner nos grands processus physiologiques avec les différents moments de la journée. Notre température corporelle, notre sommeil, notre métabolisme, notre activité cardiovasculaire, notre transit intestinal fluctuent tout au long de la journée et sont orchestrés par notre métronome intérieur qui fonctionne sur une fréquence moyenne de 25 heures.

Lire la suite de “HORLOGE BIOLOGIQUE et la mesure du temps en médecine chinoise classique (1ère partie)”
Formations

La liberté source de discipline interne et clé de…

Nous avons développé dans notre culture une conception de l’apprentissage intimement liée à la notion de contrainte, d’effort. Pourtant la tradition chinoise nous enseigne qu’il est possible d’apprendre librement. Elle nous parle en effet de la notion de “Guide intérieur”. La pédagogie de l’école Jiu Gong se base sur le respect de ce guide intérieur, c’est à dire sur le respect de l’évolution intellectuelle et psycho-affective de l’étudiant.

Lire la suite de “La liberté source de discipline interne et clé de l’apprentissage de la Médecine Chinoise”
Divers

Un cas de patient avec le dr Wang Ju…

Femme, 51 ans, consulte pour des vertiges et pertes d’équilibre. La patiente est bloquée au niveau des cervicales depuis hier, sorte de torticolis. Elle souffre de vertiges depuis 1 an, par crises. Pas d’acouphène ni de surdité. Elle doit se tenir pour ne pas tomber, les vertiges sont rotatoires. Elle a souvent la nuque raide. Si elle s’allonge les vertiges disparaissent.

Lire la suite de “Un cas de patient avec le dr Wang Ju Yi”
Divers

Wu Shu Xue Fang Fa Méthode des combinaisons des…

A partir des fonctions des 5 points shū-transports (输), des points luò-liaison (络) et xì-crevasse (郄) décrites dans le Nán Jīng, le Líng Shū et le Jia Yi Jing, le Dr Robert Chu a mis au point une stratégie de sélection de points qui permet de répondre à la quasi totalité des situations cliniques contemporaines.

Les points de transport forment un puissant micro-système. Nous les sélectionnons sur la base de la logique des systèmes d’imagerie et leurs indications traditionnelles tirées des classiques.

En combinant mathématiquement les fonctions classiques des points Shu nous sommes capables de créer des algorithmes simples basés sur ces fonctions afin d’optimiser nos traitements. Cette stratégie fait de l’Acupuncture Optimale un système à part entière.

Lire la suite de “Wu Shu Xue Fang Fa Méthode des combinaisons des cinq points shū-transports (输), luò-liaison (络), yuán-source (原) et xì-crevasse (郄)”
Divers

La puncture guidée Qián Yǐn Zhēn 牵引针

Cette méthode de puncture à été créé il y a une quarantaine d’années par le Dr Young Wéi Chieh 杨维杰 un élève direct de maitre Tung.

Il s’agit d’abord de sélectionner un point distal contro-latéralement au symptôme observé. C’est ce que le dr Young appelle le point thérapeutique.

Puis on sélectionne un point distal ipso-latéralement au trouble et c’est ce que le dr Young appelle point guide.

On maintient ou manipule ensuite les deux aiguilles en même temps afin de connecter les deux zone poncturées.

On peut aussi demander au patient de mobiliser ou bien on peut masser la zone touchée, comme à l’accoutumée chez maitre Tung. Le patient peut accompagner la manœuvre en respirant dans la zone lésée et en visualisant l’effet curatif du souffle.

Lire la suite de “La puncture guidée Qián Yǐn Zhēn 牵引针”