Articles

Blog

Formations

Formation Supérieure en Acupuncture Classique & Qi Gong :…

Il existe aujourd’hui de nombreuses formations post-grade en acupuncture. Devant la multitude des propositions et des programmes il convient d’expliquer les objectifs et les moyens de ces formations. 

Les objectifs de la Formation Supérieure en Acupuncture Classique & Qi Gong sont : 
> Acquérir une totale liberté thérapeutique
> Développer une approche simple, naturelle, efficace et pragmatique de la pratique clinique
> Comprendre et maîtriser les véritables thématiques classiques pour réaliser des traitements à trois niveaux (Xing, Qi, Shen)
> Développer des compétences supérieures par la pratique du Nei Gong et du Yoga Taoiste en pleine conscience

Lire la suite de “Formation Supérieure en Acupuncture Classique & Qi Gong : incontournable, bouleversante, magique.”
Retour aux sources

Les combinaisons Yuan-Luo du point de vue du Ling…

Le Ling Shu au chapitre 10 décrit la symptomatologie des vaisseaux Luo. On y apprend que la différenciation des 15 Luo dépend à la fois des symptômes et de l’apparence des collatéraux : on examine l’emplacement du point de liaison Luo, ou l’emplacement au-dessus et au-dessous du point. Un “gonflement” indique l’excès tandis qu’un “affaissement” indique la déficience. Le traitement des collatéraux consiste à «piquer pour faire saigner» aux endroits où on observe un changement d’aspect ou de la couleur du collatéral.

Lire la suite de “Les combinaisons Yuan-Luo du point de vue du Ling Shu”
Retour aux sources

Points Shu dorsaux et points Mu antérieurs

Cet article est basé sur le chapitre 51 du Ling Shu et discute des changements historiques concernant les indications des points Mu et Bei Shu.

Les points Bei Shu sont mentionnés pour la première fois au chapitre 59 du Su Wen. Leurs noms, localisations et fonctions ne sont pas discutés avant le chapitre 51 du Ling Shu où seuls les points Bei Shu des 5 zang sont décrits.

Le Su Wen au chapitre 55 dit : ” on doit poncturer le point Bei Shu d’un Zang si un Qi pathogène externe se dirige vers cet organe.”

Le chapitre 47 du Su Wen dit : ” le point Bei Shu et le point Mu de la Vésicule Biliaire peuvent être utilisés pour traiter le gout amer du à une déficience de la Vésicule Biliaire.”  Le nom et la localisation de ces points ne sont pas décrits.

Ces passages sont les seuls du Huang Di Nei Jing qui traitent des points Mu et Bei Shu.

Lire la suite de “Points Shu dorsaux et points Mu antérieurs”
Retour aux sources

Les points-chaleur et points-eau du Huang Di Nei Jing

“Il y a 58 points chaleur et 57 points eau.” Su Wen Chapitre 58

“Il y a 57 points eau. 25 points eau situés sur cinq rangées du bas du dos, chaque rangée ayant 5 points, 20 points eau situés le long des 4 rangées de l’abdomen, chaque rangée compte 5 points, et 12 points eau situés au-dessus de la cheville interne.” Su Wen Chapitre 60

“Huangdi demanda: Pourquoi le Shaoyin possède-t-il une relation avec le rein? Et pourquoi le rein régule-t-il l’eau?
Qibo répondit: Le rein est situé dans la partie inférieure du corps, un lieu de rassemblement pour la majeure partie de l’eau. Les poumons sont liés au Taiyin et au Shaoyin (rein). Par conséquent, la racine de l’eau se trouve dans le rein et sa branche est le poumon. Le dysfonctionnement de ces organes peut entraîner une rétention d’eau.

Lire la suite de “Les points-chaleur et points-eau du Huang Di Nei Jing”
Retour aux sources

L’holographie du visage selon le chapitre 49 du Ling…

Nous allons étudier la carte holographique de la tête exposée au début du chapitre 49 du LingShu.

Le centre du visage (mingtang), c’est le nez, les portes [du palais] (que), c’est [I’espace] entre les sourcils. La grande salle (ting), c’est le front (yan). La palissade (fan), ce sont les côtés des Joues (jia). La cloture (bi) c’est le tragus (ermen). [L’espace] entre ces parties [du visage] doit être régulier et spacieux pour que l’on puisse les distinguer a dix pas. Un tel [visage] garantit une longévité de cent ans.

Leigong demanda : Comment juger les cinq organes des sens (wu guan) ?

Huangdi repondit : l’os du nez (mingtang gu) doit être élevé, droit et regulier; les cinq organes [sont représentés] chacun a leur place sur [la partie] centrale (zhongyang) [du visage], les six entrailles sur les deux cotés, la tête et le visage sur le front, le palais royal entre les yeux (xiaji). Si les cinq organes sont en paix dans la poitrine, la couleur se manifeste dans son authenticité et on ne voit pas de couleur de maladie, le nez est lisse, onctueux et clair. Alors les symptômes manifestés par les cinq couleurs peuvent-il être indiscernables ?

Lire la suite de “L’holographie du visage selon le chapitre 49 du Ling Shu”
Divers

Programme de conversion/transformation des hexagrammes

Cliquez ici pour télécharger le programme de conversion des Gua / Hexagrammes

Manuel d’utilisation du convertisseur d’hexagramme © 2009 Dr. Robert Trnoska

L’écran du programme est divisé en un tiers supérieur contenant les informations « générales » et d’une partie principale située en dessous (« Meridian Transformations ”) contenant l’application des transformations hexagrammiques sur les quatre membres.

Lire la suite de “Programme de conversion/transformation des hexagrammes”
Divers

L’ Acupuncture des réseaux : la vérité sur un…

En 2009 mon maître Robert Chu présentait pour la première fois en France son acupuncture optimale et ses 6 piliers de la connaissance. L’un de ces piliers consiste à exploiter les inter-relations entre les canaux de façon à construire des circuits thérapeutiques qui répondent aux signes et symptômes présentés par nos patients.

Lire la suite de “L’ Acupuncture des réseaux : la vérité sur un “nouveau” paradigme”
Divers

Traumatologie et orthopédie en Médecine Chinoise

Depuis des milliers d’années les traumatismes et les troubles de l’esprit provoqués par la cupidité, la colère et la stupidité, sont les causes les plus fréquentes de la souffrance. La médecine chinoise permet de soulager la douleur, de soigner les fractures et les blessures par de nombreuses méthodes : herboristerie sous forme de moxibustion, ingestion par décoction, infusions, pilules, applications locales de poudres, pâtes, liniments, lotions, enveloppements, fumigation, trempage, lavis et huiles; les ventouses servent à éliminer le vent externe, le froid et l’humidité ou à faire circuler le sang qui stagne dans les tissus; les méthodes d’acupuncture et de “micro-saignée” sont utilisées pour mobiliser le Qi et le sang dans les 12 canaux, les 15 collatéraux, et les 8 vaisseaux dits “extraordinaires”.

Lire la suite de “Traumatologie et orthopédie en Médecine Chinoise”
Retour aux sources

Su Wen Ch 22 – Zàng Qí Fă Shí…

Dans ce chapitre incontournable du Su Wen, Huáng Dì souhaite connaître l’efficacité et les limites des principes qui régissent les cinq Zàng et leur correspondances avec les saisons et les cinq mouvements (Wŭ Xíng) du point de vue du diagnostic et du traitement. Nous allons étudier la réponse de Qi Bo sur l’exemple du Foie et tenter d’en tirer une conclusion à la portée “géométrique” signifiante pour la compréhension de l’usage des Wu Xing dans le traitement des Wu Zang.

Lire la suite de “Su Wen Ch 22 – Zàng Qí Fă Shí Lùn “Discours sur la façon dont le Qi dans les dépôts suit le modèle des saisons” et l’oeuvre de Tao Hong Jing”
Divers

Le début et la Fin, La Racine et la…

Cet article est basé sur les chapitres 5 et 52 du Ling Shu.

La partie “inférieure” d’un canal est considérée comme son début (ou sa racine) tandis que la partie “supérieure” d’un canal est considérée comme sa fin (ou sa branche). La zone qui correspond à la fin de chaque canal exprime la relation privilégiée qui existe entre un canal particulier et une certaine partie du corps. Par exemple : “Taiyang commence à Zhiyin (V 67), et se termine à l’œil” signifie que le méridien Taiyang possède une relation spéciale avec l’œil.

Lire la suite de “Le début et la Fin, La Racine et la Branche des méridiens”