Articles

Blog

Formations

Formation Supérieure en Acupuncture Classique & Qi Gong :…

Il existe aujourd’hui de nombreuses formations post-grade en acupuncture. Devant la multitude des propositions et des programmes il convient d’expliquer les objectifs et les moyens de ces formations. 

Les objectifs de la Formation Supérieure en Acupuncture Classique & Qi Gong sont : 
> Acquérir une totale liberté thérapeutique
> Développer une approche simple, naturelle, efficace et pragmatique de la pratique clinique
> Comprendre et maîtriser les véritables thématiques classiques pour réaliser des traitements à trois niveaux (Xing, Qi, Shen)
> Développer nos capacités supérieures latentes par la pratique du Nei Gong et du Yoga Taoiste en pleine conscience

Lire la suite de “Formation Supérieure en Acupuncture Classique & Qi Gong : le retour aux sources incontournable.”
Qigong

Zhineng Qi Gong et Qi Gong médical

La pratique Zhi Neng Qi Gong constitue la base du Qi Gong médical. La relation entre Qi Gong et MTC est tenue. Ils possèdent en effet les même racines historiques. Avant les dynasties Tang et Song, il n’existe pas de différence entre les deux disciplines. La séparation ultérieure conduira à une incompréhension des principes fondamentaux chez les praticiens.

Lire la suite de “Zhineng Qi Gong et Qi Gong médical”
Retour aux sources

Les bases de la palpation abdominale

La palpation consiste à TOUCHER et à PRESSER les tissus superficiels du corps pour déterminer la localisation et la nature de la pathologie. Par le TOUCHER, on apprécie la température, le degré d”humidification. Par la PRESSION, on apprécie la tonicité, la présence de douleurs à la pression et – les zones indurées (boules, masses, nodules).

Lire la suite de “Les bases de la palpation abdominale”
Divers

Les 7 Arts “libératoires”

Gramm loquitur, Dia verba docet, Rhet verba colorat, Mus canit, Ar numerat, Geo ponderat, Ast colit astra.

La Grammaire parle, la Dialectique enseigne, la Rhétorique colore les mots, La Musique chante, l’Arithmétique compte, la Géométrie pèse, l’Astronomie s’occupe des astres.

Scholastique : Dictionnaire de pédagogie de Ferdinand Buisson

Platon (Πλάτων / Plátôn [platɔːn]) nous propose une méthode de découverte et d’étude du monde sensible composée de sept disciplines. La maîtrise de ces sept disciplines permet à chaque être humain de distinguer la réalité de la fiction. Cette méthode à pour but de nous nous apprendre comment penser plutôt que de nous apprendre quoi penser.

Lire la suite de “Les 7 Arts “libératoires””
361 points

Guang ming 光明

Sources : Ling Shu et Zhen Jiu Jia Yi Jing, traductions C. Milsky et G. Andrès

Le luo (別 bie) de shaoyang de pied s’appelle Guang ming (37VB). Il se sépare à cinq distances au-dessus de la malléole pour aller au jueyin et descend parallèlement au méridien pour établir une liaison (絡 luo) sur le dessus du pied.

On le puncture à 0,6 pouces de profondeur, pendant sept expirations. On y fait cinq cônes de moxa.

Jiayi jing II-1 (2) et III-34 : « Les douze méridiens, les luo et les branches distinctes »
Lire la suite de “Guang ming 光明”
Retour aux sources

《針灸大成•百症賦》《聚英》 Zhēn Jiǔ Dà Chéng • Bǎi Zhèng Fù…

L’Ode des cent maladies1 du Grand Compendium d’Acupuncture-Moxibustion2 (tiré du Zhēn Jiǔ Jù Yīng)3 traduit du chinois par Lorraine Wilcox L.Ac.

  1. Une ode (賦 fù) est une œuvre de prose rimée ou de prose poétique. L’ancien chinois codait l’information dans la poésie et la prose rythmique pour la rendre plus facile à mémoriser. Cette ode ne rime généralement pas et change de rythme en permanence. Cependant, dans le but de la rendre concis et rythmé, l’auteur d’origine a ajouté ou omis des mots. Ces mots de “remplissage” et de “connexion” ont peu d’importance et sont souvent difficiles à traduire. De ce fait, ma traduction est aussi précise que possible concernant les termes techniques (indications et points), mais peut avoir modifié les mots non techniques pour rendre le français plus facile à lire.
  2. 《針灸大成》 Le Grand Compendium d’Acupuncture-Moxibustion – Zhēn Jiǔ Dà Chéng, de Yáng Jìzhōu, publié en 1601 (Míng). Ce texte est tiré du volume 2.
  3. 《針灸聚英》 Compilation d’éminents acupuncteurs, le Zhēn Jiǔ Jù Yīng, de 武 Gāo Wǔ, est publiés en 1529 (Míng). Cette ode a été enregistrée pour la première fois dans le volume 4 de Jù Yīng, qui indique que l’auteur est inconnu. Un certain nombre d’erreurs typographiques apparentes dans le texte de Zhēn Jiǔ Dà Chéng ont été corrigées sur la base du texte de Zhēn Jiǔ Jù Yīng.
Lire la suite de “《針灸大成•百症賦》《聚英》 Zhēn Jiǔ Dà Chéng • Bǎi Zhèng Fù (Jù Yīng)”
361 points

Feng fu 風府

Sources : Ling Shu et Zhen Jiu Jia Yi Jing, traductions C. Milsky et G. Andrès

Le [point] Feng fu (16DM), qui s’appelle aussi She ben, se situe à la nuque à un pouce au-dessus du bord des cheveux, dans un creux entre de grands tendons ; dès que l’on parle vite à cet endroit la chair s’élève, dès que l’on se tait la chair s’abaisse.

Il est interdit d’y pratiquer la moxibustion [sous peine] de rendre le patient aphone. On le puncture à 0,4 pouce de profondeur et on laisse l’aiguille pendant trois expirations.

Jiayi jing III-2 : « Les huit points [situés] sur la ligne médiane qui va du nez à la tête, à partir d’un pouce à l’intérieur des cheveux jusqu’au [point] Feng fu (16VG) »
Lire la suite de “Feng fu 風府”
Divers

Cohérence cardiaque et acupuncture optimale

Le système nerveux végétatif ou autonome

Le système nerveux végétatif ou autonome est constitué de fibres sensitives et motrices et gère automatiquement une grande partie des fonctions de l’organisme, dont la respiration et le rythme cardiaque. Il se compose de deux système antagonistes, le sympathique (ou orthosympathique) et le parasympathique qui agissent à l’aide de médiateurs chimiques en induisant un effet accélérateur sur l’organisme pour le premier et freinateur pour le second.

Lire la suite de “Cohérence cardiaque et acupuncture optimale”
Retour aux sources

Renforcement et réduction par la fermeture rapide ou lente…

Le chapitre 1 du Ling Shu révèle les trois faits très importants suivants concernant la technique de poncture :

(1) «l’application de la technique de poncture dépend de la différenciation du type de maladie. La technique de renforcement est appliquée pour traiter les cas de déficience, la technique de réduction est appliquée pour traiter les cas d’ excès, la saignée des luo superficiels est appliquée pour éliminer la stagnation du sang et la technique de dispersion est utilisée pour traiter les excès de Qi pathogène ».

Lire la suite de “Renforcement et réduction par la fermeture rapide ou lente du point dans le Ling Shu”
Divers

Détection et mesure de l’échange d’énergie cardiaque entre les…

Source : “The Electricity of Touch: Detection and measurement of cardiac energy exchange between people” par Rollin McCraty, PhD, Mike Atkinson, Dana Tomasino, BA et William A. Tiller, PhD

J’insiste toujours lors de mes formations sur l’importance de maintenir des relations bienveillantes, empathiques entre les participants. Je parle souvent de cohérence interne induite par un sentiment d’Amour fraternel et la pratique commune d’une activité comme la méditation ou le Qi Gong. Enfin, j’insiste régulièrement sur la nécessité de l’intention et du contact lors des soins. Voici des extraits choisis d’une étude scientifique menée en 2017 par des chercheurs américains. Sublime …

Lire la suite de “Détection et mesure de l’échange d’énergie cardiaque entre les personnes”
Divers

Les 5 Essences et les 5 Mouvements

La dynamique créatrice du proto-monde (nous avons défini le proto-monde dans un article précédent) est appelée énergie. Cette énergie donne vie aux informations du monde source. C’est pourquoi on l’appelle aussi «énergie vitale».

Le concept indien de Prana, le concept chinois de Qi, le concept japonais de Ki, le concept polynésien de Mana et le concept aryen de Vril, s’adressent à cette force de vie cosmique.

La dualité fondamentale que nous observons dans cette force de vie cosmique est qu’elle augmente et diminue en alternance. Lorsque cette énergie vitale augmente et devient plus forte, on l’appelle Yin. Lorsque cette énergie vitale diminue et devient ainsi plus faible, on l’appelle Yang.

Par définition, l’énergie est le mouvement. L’énergie n’est jamais immobile. L’immobilité appartient au monde de la source. Dans le proto-monde il n’existe que le mouvement de l’énergie. Le mouvement de l’énergie du proto-monde est projeté dans la structure tridimensionnelle du monde des ombres.

Lire la suite de “Les 5 Essences et les 5 Mouvements”